Intégration du CO et conséquences – 2 semaines après

Co_01Cela ne fait que 14 jours que nous avons fait trempette, et pourtant j’ai l’impression que cela fait au moins un mois que cela est arrivé, pour ne pas dire plus. Cette intégration du CO est assez surprenante dans ses effets, alors je me permets de vous en dire plus car je sais que d’ici un futur très proche, je ne m’en rappellerai plus du tout d’où ce petit début de chronique…

C’est vrai que recevoir des codes semble être une bonne chose pour notre évolution vibratoire, cependant notre mental-égo peine à voir en quoi ça va le chambouler. Il élabore donc des scénarios, des probabilités selon ses croyances ; cependant cela ne se déroule pas vraiment de cette façon-là.

D’abord, ce qu’il faut rappeler c’est qu’il faut à notre corps physique au moins 3 jours pour intégrer ces codes pour chaque plan d’expérience ou chakra si vous préférez. Ainsi, il faut presque une demi-semaine pour chaque plan. Ça prend donc du temps en notre temps linéaire, et c’est en observant mes comportements et réactions que j’ai pu constater qu’il commence par le 1er plan (le 1er chakra).

On pourrait s’attendre à de profondes modifications tant nous nous savons très détériorés sur ce plan-là mais, en vérité, pour être philosophe je pourrais dire que c’est subtil et c’est normal. En effet, nous savons que la matière prend du temps pour se réorganiser. Il faut donc du temps au temps…

Puis ce n’est qu’arrivé vers le 3ème plan que l’on sent que l’on vit différemment, que l’on interprète les choses d’une manière différente et donc que quelque chose a changé. Ça devient nettement plus perceptible mais on n’arrive pas encore à discerner véritablement c’est quoi qui a changé.

Ce n’est qu’arrivé au 4ème plan que l’on découvre que plus jamais on ne sera comme avant. C’est comme si on avait tourné la page à quelque chose d’autre, mais ça reste quand même diffus parce que l’on n’arrive pas à discerner clairement.

Puis arrivé dans la phase du 5ème plan (soit entre 12 et 15 jours), c’est une évidence qui vous saute aux yeux. C’est la perception tout d’abord du temps, de notre notion intérieure du temps. Le temps extérieur semble suivre sa logique implacable ; cependant nous ne le percevons plus du tout comme un étalon, une mesure de notre façon de vivre.

Il devient extérieur à notre entendement au point de ne plus rien y comprendre. L’effet de la dilation-compression temporelle que nous connaissons naturellement quand on élève son taux vibratoire prend d’autres tournures qu’il est difficile d’expliquer à part que l’on ressent ce temps linéaire comme une prison.

Chaque jour calendaire semble être une cage dans laquelle tu te sens bloqué dans ton extension ou expression d’êtreté. Tu découvres que tel jour est un dimanche et que, forcément, plein de choses ne sont plus disponibles-accessibles car tout le monde a quitté son poste de travail.

Tu découvres même combien cela est pesant d’attendre 9 heures du matin pour commencer à pouvoir discuter d’un truc commercial, tout autant que d’attendre 7-8h du soir pour joindre quelqu’un avec qui tu dois discuter d’un truc qui te tient à cœur.

Cette prison du temps extérieur auquel toutes les personnes sont soumises est ressentie comme un carcan insoutenable. En d’autres termes, c’est l’enfer car tu découvres que tout est fait pour que tu ne puisses pas exprimer-communiquer au moment où tu te ressens de le faire.

C’est infernal de ressentir autant de freins, autant d’empêchements, alors que tout le monde ne remarque même pas qu’il est un automate suivant des horaires absolument incompatibles avec la musique céleste… Ça c’est l’aspect pesant et heureusement, il y a un autre aspect que je ne dirais pas bienheureux mais qui te fait du bien.

En effet, j’ai découvert que tout ce qui me pesait (les boulets à tirer, les choses à faire en retard, les trucs que tu n’as pas envie de faire, etc…) se font naturellement avec fluidité, au point que tu ne ressens plus rien quand tu les exécutes. Tu es comme projeté dans un autre monde.

Ainsi la chose que tu sais que tu devras faire et qu’inconsciemment tu repousses toujours tant ça te fait chier, tu vas te retrouver à la faire au moment où tu t’y attends le moins et en plus en décontraction totale où je pourrais presque dire que tu y prends plaisir.

C’est ainsi que j’ai réalisé ce matin qu’en vérité, sans vraiment m’en rendre compte, j’avais viré-déblayé quasiment tout ce qui me faisait chier et qui intérieurement me pesait et ruinait ainsi ma sérénité intérieure. Dit autrement, j’ai fait place nette autour de ma to-do-list (liste des choses à faire).

J’ai donc réalisé ce matin avant de me lever, vous savez cette période de glandage-introspection après le réveil et le moment de sortir du lit, que j’étais nettement plus en paix intérieurement et qu’une certaine pression était partie.

Pourtant, la brouette s’est chargée encore plus fort concernant le futur à venir. Je vous en parlerai plus loin, car je désire rester pour l’instant sur le fil de cette retransmission. Cependant, autant cela m’a refilé une motivation encore plus grande, j’ai d’autant plus ressenti la prison temporelle de notre monde de 3D.

C’est une sensation que vous connaissez en tant que marcheur quand on vous dit qu’un truc prendra 20 ans pour advenir alors que vous voudriez que cela se fasse ce soir ou demain au plus tard. Nombre de marcheurs n’attendent que le moment de la délivrance, de l’avènement du Nouveau Monde, de la mort de la 3D (style crise cardiaque), etc…

Pourtant, le monde de 3D continue comme si rien n’était capable de l’arrêter. On en vient donc à désespérer, à ronger notre frein, à vouloir nous retirer pour nous isoler de ce merdier pour finalement se dire que tout ça c’est des foutaises de bisounours voulant voir leurs rêves devenir des réalités concrètes et palpables.

Aussi, quand on y regarde de plus près, on découvre que c’est la matrice du temps linéaire qui agit sur notre êtreté et donc notre comportement. Le désœuvrement nous guette, et tout ça à cause de notre asservissement au temps linéaire…

Hé oui, ce que j’ai découvert ces derniers jours est qu’en fait, je vis maintenant dans un non-temps. Il n’y a plus de temps linéaire, de futur, de plus tard mais seulement une êtreté qui se vit même au-delà du temps présent car, en vérité, le temps n’existe plus.

Cependant, mon mental-égo a voulu faire des siennes en se rebellant par des manifestations classiques comme l’énervement où l’on pouvait sentir comme si une somme d’énergie colossale était prête à exploser tant il y avait de pression dans les tuyaux…

Aussi, pour désactiver l’effet chaudière prête à exploser, j’ai dormi cette nuit avec quelques-uns de mes CDC thérapeutiques. Apparemment, ils ont pu débloquer quelques vannes qui s’étaient bloquées sous la pression.

Ce matin, j’ai donc bien compris que ma nouvelle perception de vivre et donc d’êtreté n’est plus compatible avec mes anciens schémas de gestion temporelle de 3D (ce temps extérieur linéaire) tout autant qu’avec ma notion de temps intérieur. Tout ça, ça dégage au profit d’un autre truc, d’un autre art de vivre à quoi je n’ai pas encore donné de nom car, en vérité, ça dépasse toutes les notions connues.

C’est un non-temps, c’est-à-dire un truc où la perception du temps vous devient absolument impossible. En d’autres termes, vous découvrez que le temps est vraiment une illusion et qu’il impacte d’une façon notoire notre êtreté-comportement-compréhension de notre univers et donc de ce que nous sommes en vérité.

Cela faisant, de nouveaux concepts sont venus à ma connaissance, faisant ainsi que tout ce que j’ai raconté jusqu’à maintenant appartenait à un ancien monde, une autre époque où on n’avait pas encore inventé la roue…

Certes, les nouveaux enseignements à venir reprendront une partie des éléments que j’ai déjà donnés pour partir d’une certaine base de compréhension, mais rapidement vous découvrirez combien c’était enfantin et qu’effectivement on était à la maternelle.

Hé oui, à la maternelle quand on s’improvise peintre, on y va avec les dix doigts et on barbouille même les murs tout autant que le museau parce qu’en passant on se suce les doigts pour savoir si la peinture rouge a le goût des fraises…

J’ai donc remarqué que l’intégration des nouveaux codes amène à une vision très différente de l’art de ressentir notre environnement extérieur d’abord, et intérieur ensuite.

De plus, bien sûr, le Cadeau du CO par Terre-Mère a immédiatement déclenché un équivalent au niveau du Ciel…. Hé oui, pensez-vous que l’Un-Visible allait rester les bras croisés devant un tel changement de donne ? On a donc reçu un autre cadeau alors même que l’on n’a pas encore fini d’ôter le papier cadeau de l’autre…

Certes, je sais que l’on est dans la période d’achat des cadeaux de Noël et que c’est donc une période favorable, n’est-ce pas ? Cela m’a donc amené à rajouter une couche au plan d’action déjà prévu pour l’An 5…

Je comprends maintenant beaucoup mieux qu’il a fallu faire le vide dans ma cage à boulet, car ce qui s’annonce est phénoménal et je n’aurai plus le temps pour gérer certains aspects de la 3D.

Je vous avais prévenu que j’allais enclencher la vitesse supérieure en termes de parutions et cela va se faire, mais sur un plan beaucoup plus vaste que prévu. Ce faisant, l’infrastructure pour mener ça de front est en train d’être mise en place grâce au renforcement de l’équipe au sol, car le trio de base affiche complet sur toute la ligne.

Vous aurez tous les détails au fur et à mesure de l’avancement des choses, mais sachez que cela va fortement influencer ce qui s’en vient en termes d’années. Hé oui, en d’autres termes, c’est comme si on m’avait balancé le programme de l’An 5, 6 et partiellement 7 (2017-18 et 19).

Je reste donc zen autant que possible, car les infrastructures mises en place maintenant devront tenir le choc suffisamment longtemps. Quand je vous annoncerai le programme, cela vous semblera absolument énooorme car, en vérité, il est énorme !

Aussi autant l’équipe au sol s’agrandit, autant l’équipe au Ciel est en train de le faire. Ce faisant GUYZ s’est de nouveau remis en ordre de marche et on devrait nous présenter les nouveaux venus d’ici le prochain solstice. C’est donc le branle-bas de combat au Ciel et ça s’active sérieux.

Ce mois de novembre s’annonce très mouvementé pour l’équipe au sol, tout autant que Corinne et moi devons continuer à intégrer le CO… Mais aussi cela ne veut pas dire que vous allez rester les bras croisés et ne rien faire. Bien au contraire, vous allez comprendre combien votre participation va accélérer la mise en œuvre du tout.

En effet, quand je vous dirai plus précisément c’est quoi le Nouveau Cadeau (celui du Ciel), vous bénirez le Ciel et la Terre d’être ici et maintenant incarné afin de pouvoir œuvrer. C’est monumental et comme beaucoup me le disent déjà, on va bientôt manquer de vocabulaire pour remercier ce qui nous arrive.

Aussi, compte tenu de tout ça, je risque de déblayer de ma to-do-list certaines actions si je vois qu’elles vont me pomper des énergies au-delà de ce que je peux supporter. J’espère que vous comprendrez que lorsqu’un gros truc vous tombe sur les bras, il y a certaines choses qui deviennent superflues…

Bref, on va y aller calmement en commençant par vous donner des news plus souvent. Donc demain et dans les jours qui suivent, je vous ferai des topos sur ce qui est en cours afin que vous compreniez ce qui est véritablement dans les tuyaux. Merci de votre compréhension.

Laurent DUREAU

45 commentaires sur Intégration du CO et conséquences – 2 semaines après

  1. Pas de problème, tu as toute notre compréhension et on attend tranquillement -mais avec les yeux brillants du style « qu’est-ce que c’est? »- tout ce que tu vas nous apprendre. Cela fait 15 jours que je dois noter tout ce que j’ai à faire, tout ce que je dois acheter sur mon calendrier de bureau car autrement j’oublie. Le comique de l’histoire c’est que quand je sors pour faire les courses/actions notées, j’oublie parfois de prendre le calendrier ! et une fois dans la voiture loin de chez moi, je me dis « zut, je l’ai oublié et maintenant qu’est ce que j’avais dessus » Avant je notais aussi mais pas autant de choses et pas avec cette impression d’oublier qui est en fin de compte une façon de planer. Souvent maintenant je m’entends parler mais comme si je me regardais le faire. C’est très curieux comme impression. Bisous

  2. Eh bien, dis donc, en voilà des perpectives! Nous nous réjouissons de les connaître et d’essayer d’y faire face. Merci à toute l’équipe au sol et à tous les nouveaux, grâce à quoi, nous allons être bien  » alimentés « . Merci Laurent de ces nouvelles qui nous font chaud au coeur. Enfin on avance.
    Feu du coeur.

  3. Dans l’extrait ci-dessous,
    « il faut à notre corps physique au moins 3 jours pour intégrer ces codes pour chaque plan d’expérience ou chakra si vous préférez. Ainsi, il faut presque une demi-semaine pour chaque plan. Ça prend donc du temps en notre temps linéaire et c’est en observant mes comportements et réactions que j’ai pu constater qu’il commence par le 1er plan (le 1er chakra). »

    Il me paraît que les durées ont changé? tout m’a l’air tellement plus rapide, plus instantané? du coup, Cette affirmation valait elle pour le monde avant 2012? unknw

    • Ne confond pas la vitesse biologique avec la vitesse mentale. Ne confond pas ce que tu fais apparaitre sur ton écran intérieur et ta perception du monde avec le processus de regénération des cellules. Si ce processus biologique allait à la même vitesse que ton mental imagine combien tu serais déformée physiquement dès que tu baisseras ta vibration… laugh

  4. salut tout le monde
    salut laurent

    « Hé oui, ce que j’ai découvert ces derniers jours est qu’en fait je vis maintenant dans un non-temps. Il n’y a plus de temps linéaire, de futur, de plus tard mais seulement une êtreté qui se vit même au-delà du temps présent car, en vérité, le temps n’existe plus. »

    ce que tu dis me parle ,ca fais un moment que je vis cela aussi .
    c’est comme si on franchissait une autre etape de ce qu est « l instant present » quand il est vecu « plus en profondeur  » quand on se centre encore plus en nous… ou que l on se rapproche au plus pres de notre centre  »
    c est comme si on franchissait une barriere
    ( j essai de le dire avec mes ressentis)
    j ai des decalages enormes avec le temps lineaire … parfois en parlant avec des connaissances de tout les jours , ils me rappelent qu on est en octobre car dans la conversation je suis en septembre .

    et il y avait cette affiche avec ce slogan qui me revenait en synchronicitè depuis un moment dans differents lieux ‘

    « TEMPS SUSPENDU  »
    http://files.offi.fr/programmation/1081895/images/600/eee204186cd1a8af81ccfb778ec3916e.jpg

    je me demande aussi si ce n est pas liè a l integration de l information
     » que je n etais pas ce corps  » et en vivant cela chaque jour . ainsi cela libere quelque part de la prison du temps lineaire qu est l identification au corps .

    bref juste un partage de ce que je vis en ce moment et
    qui resonne avec ce que dis laurent
    amicalement

  5. « Ainsi la chose que tu sais que tu devras faire et qu’inconsciemment tu repousses toujours tant ça te fait chier, tu vas te retrouver à la faire au moment où tu t’y attend le moins et en plus en décontraction totale où je pourrai presque dire que tu y prends plaisir. »
    Voici exactement ce que j’expérimente en ce moment; c’est très surprenant mais aussi très réconfortant car je sais désormais que je ferai ce que j’ai à faire au meilleur moment dans les meilleures circonstances dés que je reste vigilante aux débordements de mon mental-égo.

    • idem .je me suis retrouvée ainsi à repeindre les portes de placards de toute la maison(avec lessivage, ponçage,2 couches peinture )ce que je remettais depuis des mois,mais réalisé avec plaisir cet été…et cela se poursuit avec de grands rangements et autres bricolages, qui « attendaient aussi !
      Du vécu dans une sorte de non-temps,avec aussi pertes de repères calendaires,d’autant que l’inattendu imprévisible s’invite à longueur de journées …Je ne sais que dire :YOUPIIIIIII…!!!

    • C’est exactement ce que j’allais dire ! en ajoutant que je vis par moments de sérieux coups de fatigue, que j’accueille enfin avec sérénité ces moments où je suis comme si je ne faisais rien ; car je sais que même si dans la 3D je prends du retard, dans la 4 et 5, je sais que cela se fera en temps et en heure… De tout coeur avec l’équipe au sol et dans les airs, même si je m’exprime rarement.

  6. A peine j’ai fini de lire les commentaires, que ton article me parais déjà loin et que j’attends le suivant tu peut y allez Laurent un article tous les jours ce ne serra pas de trop smile
    merci c’est un mot simple et efficace pour le moment blush

  7. Merci pour ce partage. Nous vivons une période de vie hyper intéressante et merci pour les cadeaux….j’espère que nous en serons dignes.
    Le non temps je le vis également, mais j’ai mes proches pour me remettre, non sans me taquiner, dans le temps linéaire. Et surtout, j’ai des périodes de grandes fatigues en ce moment avec des rêves « nettoyage » et autres. Dès que je ferme les yeux, je suis toujours en action.
    Je décolle en vibration et mon corps physique a du mal à suivre, intégration oblige.

  8. Bonjour à toutes et à tous,
    Hier en fin d’après midi, j’étais chez ma gentille voisine Claudine, j’ai passé un très bon moment et j’ai été surpris de voir que le temps s’était écoulé lentement. Je veux dire que j’ai passé environ trois heures chez elle à papoter, quand je suis rentré chez moi, j’étais surpris de voir en fait que seulement deux heures s’étaient écoulées. Lorsque ça va dans ce sens c’est génial, car en général quand on passe des bons moments, le temps passe vite, trop vite.

    Merci Laurent.
    wink

  9. Bonjour Laurent & Bonjour aux Lampadaires,

    Comme la plupart des personnes, je ressens un changement en terme « terrestre », cela ne m’a pas perturbé car, sachant ce qui se produit, j’ai évitée de « décortiquer » ces perceptions avec les « instruments » 3D (bien cartésien) que nous avons, depuis toujours, utilisés.

    J’ai choisie de me laisser « porter » sans chercher à comprendre quoique ce soit, le dernier réajustement « vécue » se réfère à mon alimentation, végétarienne depuis toujours, je me suis rendue à l’évidence que les produits laitiers n’étaient plus tolérés par mon système digestif..

    En revanche, je note chez les personnes sceptiques, ancrées au matériel, une grande « souffrance » car en état de « perdition », ils se plaignent que tout leur échappe et qu’ils n’arrivent plus à faire les « choses » dans les temps… sorry

    Gardons à l’Esprit que cette « Mutation » est Porteuse de Lumière, accueillons-là soyons en symbiose avec Elle good

    Feu du Cœur à Toutes & à Tous

  10. Je vis cette sensation de « temps suspendu » et je suis comme aspirée dans un autre plan d’existence, chaque fois que j’entre en écriture. Cela depuis toujours. Quand j’émerge, il me faut un temps d’adaptation pour réintégrer « la réalité ». Mais depuis un moment, je suis dans cet état quasi en permanence…

  11. Bonjour Laurent et à tous
    Hier j’avais à faire sur paris j’y ai promené mes Lau sur le vortex de la Tour Eiffel, depuis un Lau est sous une miniaturisation de cette tour chez moi
    J’en ai profité pour descendre les champs Élysées jusqu’à l’obélisque de la concorde et ensuite chemin inverse je les ai remonté avec en maximum de feux du coeur donné.
    Bien sûr aucun jugement sur personnes.
    Nettoyage du plan mental
    Déprogrammation maximum
    Les gens venaient vers moi pour parler
    Impressionnant !
    Bonne journée

  12. Laurent
    Est il possible par résonance avec vous LAUandCO, que certains marcheurs qui cheminent avec vous depuis un moment, éprouvent la même chose sans avoir été en votre présence suite à votre trempette ?

  13. Les nouvelles notions de « temps » que tu partages ici, ça me parle vraiment.
    J’éprouve cela à certains moments depuis l’arrivée des LAU dans ma vie en août, mais de plus en plus souvent depuis octobre.( cela fait partie de ce que je vais aller partager au bon endroit )

  14. mon premier contact avec les LAU une interconnection
    branchée en directe dans la conscience d’Amour de mon féminin.
    MERE, GRAND MERE, et fille de notre mère la TERRE.
    Nous avons tellement eu au nom de L AMOUR maternel, d’attachements possessifs,
    de projections de notre mental de femme, de mère, de grand-mère incarnées dans tous les chemins de notre évolution de femme. que pour moi
    s’approprier les LAU comme nous avons fait avec nos enfants aurait été un très
    grand piège. LAU est pour moi l’ opportunité proposée par terre mère de reconnecter avec la singularité qui fait de nous des TERRIENS. Nous sommes
    porteur du germe d’origine DE L AMOUR VERITABLE, en total raisonnance avec celui
    des origines de notre TERRE MERE. je ne suis pas étonnée que plus cette fréquence s’intensifie en moi et plus le magnifique germe rouge au coeur des LAU vit.
    notre perception des lois de l’UN passe par la mutation de notre propre germe .
    de tout coeur

  15. Idem pour moi je n’ai plus l’impression d’être constamment sous pression et en train de courir pour arriver à faire des trucs, c’est comme si j’étais plus apaisé à l’intérieur avec un temps plus « fluide » qui me permette de me poser en moi…
    Les choses se font plus naturellement, mais je vis dans une espèce de dualité intérieure : je vois en moi de vieilles peurs animales par rapport à ce qui s’en vient et que je ne connais pas, tout en me sentant en confiance. C’est vraiment un ressenti étrange…

  16. Alors, oui , OK, ! donc, je suis comme la plupart d’entre vous , mes frères et soeurs, et je comprends mieux mes ressentis et mon vécu actuels. pas toujours facile, mais on assume , n’est ce pas , puisqu’on « a signé » non pas pour en baver, mais pour aider et c’est avec joie et amour que je le fais volontiers, en si belle compagnie!
    Oui , je suis décidement ravie d’être incarnée ici et maintenant pour participer à toute cette évolution et contribuer en y apportant ma petite pierre.
    La déconnexion avec le temps est effectivement un peu délicate à vivre quelquefois ; je fais confiance et j’avance avec les LAU , exceptionnels dans leurs services rendus et que je continue à découvrir un peu plus chaque jour.
    Merci est un mot insuffisant ; nous allons en inventer un autre pour être en gratitude vis à vis de Terre Mère , de l’équipe au sol ( qui s’agrandit) et des petits pieds serviteurs dévoués.
    Tout est parfait et juste ; c’est hyper super géant!!!!!!!!!!
    Feu du coeur et bises à tous et toutes.

  17. LAU(rent) et CO(rinne) MOTIVE(nt) => LAU (et) CO MOTIVE(s) => LOCOMOTIVES
    Normal pour des ouvreurs de chemin !!!
    Indispensable pour les petits vaguons que nous sommes !!!
    « Un p’tit train s’en va dans la campagne…  »
    crazy

  18. Salut les PP (et les mémés laugh Jeu de mots facile !) Je viens de parcourir les derniers commentaires laissés sur les différents blogs : ce qui est formidable dans ces échanges, c’est le travail sur soi (en fait, le travail sur moi) que ça me permet de faire. En prenant le temps de lire en conscience et en ressentant ce que ça provoque en moi, j’ai « vu » une armure intérieure tomber au sol, coupée en 2 en se fracassant par terre.
    « 100 fois sur le métier tu remettras ton ouvrage » disait je sais plus qui… Et en fait c’est ça : tant qu’on n’a pas ressenti en soi certaines choses, la vie nous fait repasser par les mêmes expériences pour que la leçon s’inscrive en nous. Alors depuis le fond de ma cuve à fuel j’adresse un vibrant MERCI à tous ceux qui alimentent ces échanges, merci à Laurent et à l’équipe pour le formidable travail qu’ils font depuis des années, et merci pour tous les outils à notre disposition (3C2P, Dopage Vibral, LAU, CO…) smile

    • ben… sûrement un tisserand JL! (quoique certains comparent la trame au karma, ou plan de vie, et les fils aux expériences… donc ça nous concerne tous!)
      Le début de ton message me rappelle la blagounette d’un célèbre chanteur (quelque part dans les tignasses du temps comme dirait SomeOne) qui aimait bien dans ses concerts lancer « y’a-t-il quelqu’un qui veuille m’aimer ce soir? », sachant que toutes ses groupies allaient hurler oooooooooouuuuuuiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!
      à quoi il répondait « super, ce soir Mémé ne sera pas seule! » rofl
      Encore un clin d’œil d’Albert! (tout est dans tout… et vice versa!) laugh
      Bon week-end EveryBody kiss

  19. Ah ben oui tiens j’avais même pas fait le rapprochement entre mon avatar et les pyramides ! Mais bon, d’après le plombier on serait tous des Atla-Ra dans une de nos vies parallèles…
    Merci pour la chorégraphie, mais je ne suis plus attiré par le cinéma depuis un bon moment (et puis autant j’ai aimé la BD Astérix, autant je ne serais pas allé voir ce film acute )

  20. Merci Laurent pour ton article. Il se trouve que je touche à ces mêmes ressentis, je m’en aperçois en te lisant. Est-ce possible que notre corps commence à réagir par rapport à un futur événement ? Comme s’il était en contact avec lui dans quelques semaines ou quelques mois ?

    • Hé oui car quand bien même nous projetons un Grand Evénement à venir (temps linéaire) en vérité il est déjà là (l’Eternel Présent). C’est donc notre degré d’ouverture à notre multidimensionnalité qui donne le tempo de l’apparition de ce grand évènement d’où l’impossibilité pour le Ciel de dire quand ça va arriver puisqu’en vérité il est déjà là, effectif dans l’éther, mais pas encore dans notre ressenti…

      Alors ce que tu ressens est vrai, c’est imminent et la prochaine action prévue par l’Equipe au Sol (qui suit les consignes de l’Un-Visible)ne fera qu’accélérer cette prise de conscience d’où ce sigle donné d’AR, d’Accusé-Réception. C’est juste pour dire que l’on a reçu le message et qu’il va être délivré à l’ensemble des marcheurs qui voudront bien signé l’accusé-réception c’est-à-dire mettre en œuvre dans la matière ce qui est déjà existant dans l’éther…

      D’où l’achat d’une camionnette qui comme par hasard est un N-Connecta (le Nobody connecta, le connecteur neutre) de chez Nissan. Les 2 caractères chinois (les kanji ou idéogramme) du constructeur qui composent son nom commence par la représentation du Soleil (Ni) suivant de San (je n’arrive à pas choper la traduction de cet idéogramme – j’ai paumé mes dicos de Japonais) mais cela veut aussi dire « Monsieur ».

      Donc quand j’étais au Japon on m’appelait LoLan San c’est-à-dire mr Laurent. Aussi, Nissan (Ni San) pourrait être traduit par Mr Soleil. On peut donc rire que j’ai acheté le N-Connecta de Mr Soleil à un vendeur ayant pour nom de famille LHOMME… Le Ciel aime bien s’amuser et nous donner des clins d’oeil.

      Donc, le Grand Evénement est déjà là mais pas encore suffisamment actualisé pour être visible de tous. laugh

      • Je suis un peu pareil Gwen26… Je suis loin d’être passionné par mon boulot, mais comme la plupart je le fais parce qu’il me permet de gagner ma croûte et d’avoir un toit ! Du coup j’ai un vieux fond de culpabilité qui me dit que je n’ai pas le courage de tout laisser tomber pour vivre selon mes ressentis… Mais d’un autre côté je me dis que ma présence parmi mes collègues apporte un petit « quelque chose » de différent et que j’apporte ma pierre à la construction de l’édifice que je souhaite. Est-ce que je me dédouane de mon manque de courage en me disant ça ? Je ne sais pas et à la limite je m’en fous, parce que c’est ce qui EST et que je fais dans la mesure de ce que je peux faire, avec mes doutes et mes faiblesses… Je suis un préhumain sur le chemin pardon

        • Alors Jean-Lucas, on devient philosophe ? Je suis content de voir que tu sais maintenant prendre les choses pour ce qu’elles sont et qu’il est inutile de vouloir forcer les choses. De toute façon, elles viendront à toi en temps et en heure alors « enjoye » et puis laisse de côté cette réflexion de courage ou de culpabilité car ça te fera avancer encore plus vite dans ta montée vibratoire. Bien à toi ! smile

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*