CGEV – Témoignages

Après chaque session, chaqu’Un est libre de laisser un témoignage de ce qu’il a ressenti et sans donner d’info sur justement la guidance qu’il a fait. En effet, la progression étant logique il est bien que les étudiants ne sachent pas à quoi s’attendre la prochaine fois.

Il est important que chaque étudiant ne sache pas afin de déjouer les pièges du mental-égo qui voudra prendre la main. Et puis, une fois les 9 guidances réalisées alors il est recommandée de faire en « libre » c’est-à-dire sans aucun support sonore.

Au début ça fait drôle mais croyez-moi ceux qui se sont lancés ont vite découvert que chaque session est unique et correspond exactement à ce qui doivent faire. Dit en d’autres termes, l’étudiant n’est plus un étudiant mais un marcheur marchant sur son propre chemin. C’est donc ultra-personnalisé et n’incite donc pas à revenir à ce qui a été une rampe de lancement.

De plus, si vous n’avez rien senti ou que vous avez dormi, cela ne veut pas qu’il ne s’est rien passé. C’est juste que soit votre véhicule n’est pas encore prêt à ressentir des fréquences aussi hautes et dans le second cas que votre mental-égo faisait trop forte obstruction alors il a été « éteint ».

Ainsi à chaque session, je publie un petit rappel à quelle date cela doit se faire et ensuite un autre article qui fait appel à témoignage tous groupes confondus.

Les témoignages se font obligatoirement sur le site du CGEV où il faudra vous connecter. En effet, il est inutile d’attirer des gens à faire des Guidances juste pour l’histoire de vouloir vivre des sensations comme décrites dans les témoignages. Ça s’appelle tout simplement des consommateurs et cela ne nous intéresse pas du tout.

Terre-Mère apprécie les volontaires sincères qui n’ont pas besoin de preuves pour lui venir en aide. Cela doit être un élan du cœur d’abord et ensuite vous aurez la surprise de découvrir ce qui vous est réservé à vous car votre unicité décidera de ce que vous percevrez et ferez dans chaque guidance.

Bref aucune garantie d’avoir des frissons et si vous en avez alors vous comprendrez pourquoi il est inutile d’attirer le chaland mais qu’il est bien d’offrir à ceux qui ont oeuvrés à vos côtés et qui apprécient une communication qui renforce les liens fraternels.