Actu du 22 janvier 2017

Plein de choses sont en cours et il faut dire que depuis cette semaine, les choses se corsent de plus en plus au fur et à mesure de notre avancée dans nos oeuvres envers Terre-Mère. Un nombre de choses incroyables absolument inhabituelles se passent et personne ne comprend sauf nous…

En effet, la météo est exécrable et aujourd’hui sur Tahiti tout le monde est en train de faire le bilan des dégâts suite à une pluie diluvienne qui a duré toute la nuit et je ne parle pas du vent qui a aussi fait son oeuvre.

Je viens d’apprendre que l’aéroport est fermé jusqu’à demain midi pour cause d’enlisement sous les gravats tout en sachant que demain soir on est censé prendre l’avion en direction de l’ile de Pâques…

Il y a quelques jours nous avons été sur une ile très importante et le voyage devait durer une journée mais c’était sans compter que l’on n’était pas les bienvenus par la sombritude. Ainsi pour une raison inconnue, le vol direct s’est retrouvé indirect et on s’est retrouvé bloqué pendant une journée complète dans un petit aéroport à 10 mn d’avion de notre destination finale.

Evidemment, ce petit aéroport qui à part deux petites viennoiseries locales et les chips n’avait rien dans le magasin et dont l’unique boutique de paréo était fermée. Même les toilettes était dans une baraque en tôle à l’extérieur car justement cette partie était en travaux et il fallait être volontaire pour les utiliser…

Ainsi à la première descente d’avion, rien de spécial mais lors de la 1ère remontée dans l’avion, ce dernier s’est senti avoir des malaises puisque un des moteurs s’est vu cracher des flammes… Donc redescente de l’avion et attente de la venue des techniciens d’une autre ile… Pour cause de dédommagement on a eu droit à une boisson gratuite.

Suite à réparation du moteur, on remonte dans l’avion avec en prime un sandwich fait à la va-vite même pas emballé et fabriqué avec tout ce qu’ils avaient trouvé dans la boutique de l’ile avec toujours une boisson gratuite. A peine le sandwich englouti et en début de la piste d’envol, ledit moteur refait des siennes à l’identique et donc retour à la case départ…

Entre temps ils avaient fait venir de l’essence en supplément car les essais de moteur avaient entamé trop sérieusement les réserves… Bref, on voit débarquer une nouvelle équipe (commandant et staff) car le personnel avait dépassé ses quotas.

Le nouveau commandant étant un ami de la famille des personnes qui nous accompagnait nous avons eu droit à des infos plus précises. C’est ainsi qu’une nouvelle fois on s’est retrouvé à remonter dans l’avion mais sans sandwich ni boisson gratuite (il n’y avait vraiment plus rien dans les tiroirs).

Cependant cette fois-ci Corinne avait été invité dans le cockpit par le commandant tant celui-ci voulait détendre l’atmosphère. On se retrouva donc de nouveau en début de la piste de décollage et hop plein gaz jusqu’au moment où le fameux moteur n’était toujours pas d’accord donc retour à l’aérogare à petite vitesse.

On était arrivé à 8h30 le matin et il était 19h du soir avec en tout et pour tout 2 tranches de pain de mie, un semblant de feuille de salade et une épaisseur d’un carré de fromage fondu… Cela commençait donc à faire long alors je me suis permis de prendre 2 paquets de chips chacun gros comme une main et forcément à un prix exorbitant…

On nous convoqua donc pour nous annoncer que nous allions dormir dans un hôtel de luxe proche (le truc pour les touristes qui veulent rêver) et au moment où l’on me demanda si j’étais seul ou en couple, un contre ordre nous annonça qu’un autre avion de ligne était dérouté vers notre aéroport afin de nous amener à notre destination finale.

Ce faisant nous sommes monté dans un appareil tout neuf (ça faisait un mois qu’il était en service) qui était déjà aux trois quarts plein. Même pas une boisson malgré 10 heures passées dans cet aéroport de campagne et forcément une journée passée totalement à glander puisqu’il faisait nuit.

On est donc arrivé vers 20h45 à destination où nous avons pris un taxi pour aller chez des gens de la famille dans un premier temps pour ensuite repartir vers une autre maison (45 mn de voiture). La journée a été longue cependant le lendemain on a pu oeuvrer comme prévu.

Ce qui a été fait vous sera raconté seulement après notre retour en France car tant que nous n’avons pas fait l’ile de Pâques et le lac Titicaca cela serait imprudent. Tout ce que je puis dire c’est que cela n’a vraiment pas plus à la sombritude d’où cette météo exceptionnellement crasse de ce week-end qui peut remettre en cause notre périple à venir.

L’aventure continue malgré bien des fatigues importantes pour Corinne et moi car entre-temps nous avons reçu des nouveaux codes. D’abord il y a ceux qui sont en rapport avec nos interventions en Polynésie française et puis ceux plus généralistes. Depuis 2 jours, nous sommes obligés d’aller dormir plusieurs fois par jour tant cela nous tire sur la carcasse.

En vérité chaque jour je vois la transformation prendre place et cela annonce de bonnes choses pour la suite. Je ne vais donc pas détailler tout ça maintenant car c’est trop tôt et je n’ai pas une vue d’ensemble suffisante d’où ma résolution de vous faire un rapport plus détaillé une fois ce périple terminé.

Sinon, nous avons pu prendre une glace à la coco lors d’une intervention de nos hôtes en centre ville. Pour la baignade ensoleillée, je pense que cela ne se fera pas lors de ce séjour mais cela n’et que partie remise car il est évident que l’on va revenir puisque nous avons à boucler certaines choses définitivement.

En tout cas, ici une équipe au sol s’est constituée et je peux dire que je suis fier d’être avec eux car non seulement ils sont motivés mais en plus ils se sont rendu disponible comme jamais. C’est ainsi eu chaque jour plusieurs personnes nous accompagnent et nous guident vers des lieux que nous n’aurions jamais trouvé par nous-mêmes.

Il est vrai que certains endroits sont inaccessibles et nous demandent de prendre des risques physiques un peu limite tant c’est la jungle. D’ailleurs tous nos transport se font en 4×4 et à quelques km/h dans certains chemin de « brousse ».

Les traversées de guets, les chemins ravinés, les terrains glissants et inondés sont légions sans parler des herbes dans le style ronce qui prolifèrent. Il faut savoir aussi baisser la tête et ne pas avoir peur des guêpes qui font 3 fois la tailles des nôtres en Europe…

Physiquement c’est très éprouvant (super lourd, super humide et un rayonnement lumineux très mordant même quand la couverture nuageuse est très basse) et cela sans compter toutes les bestioles qui nous bouffent. Il est vrai que les moustiques de chez nous vont me paraitre ridicules dorénavant.

Ce qui est surprenant c’est la nourriture abondante et quasiment gratuite fournie par la nature. Ici les avocats sont gros comme des melons et quand tu te balades et voit un avocatier avec des dizaines d’avocats tombés à ses pieds tu as envie de les ramasser mais rapidement tu te mets l’évidence qu’en manger 1 à 2 par jour serait déjà un exploit car certains avocats approchent les 2 kg.

Pareil pour les autres fruits exotiques, c’est l’opulence et pourtant les locaux préfèrent aller acheter de la merde manufacturée et devenir des obèses à un stade avancé. Je crois que si pendant 1 an nous ferions l’échange d’habitation Europe-Tahiti, les tahitiens redécouvriraient leurs propres richesses locales mais bon c’est vrai que l’attrait des frites avec du ketchup c’est difficile à résister !

Hier au soir, j’ai eu l’occasion d’aller dans un Super U local et évidemment il y a au moins les trois quarts des marques que je ne connais pas car beaucoup proviennent des pays du Pacifique. Envie d’essayer mais pas le temps…

Aussi contrairement à ce que l’on pourrait penser lorsque l’on évoque Tahiti, notre séjour est quasiment à l’opposé d’où mon souhait de revenir à la maison même si il fait -10 et que tout est gelé. Néanmoins, service oblige, nous continuerons mais je peux vous dire que le jour où je vais retrouver mon lit, mon plafond et mon ordi (malgré tout ce qui m’attend), je serai heureux d’être de retour à la maison.

D’ici-là nous aurons encore beaucoup de découvertes à faire et de nouveaux codes à encaisser. Et tout ça, bien sûr, sans la moindre petite goutte d’eau osmosée. Certes encodées mais pas osmosée et croyez-moi c’est une réelle différence.

La seule chose que je ne pourrai vraiment pas expliqué à mon voisin c’est mon bronzage… Chaque jour en rajoute une couche et si ça continue je vais passer dans la catégorie à l’opposé des blancs… Cela ne me dérange pas du tout mais il est clair qu’une endive bronzée en plein hiver, à part les sports hiver, on a du mal à expliquer.

Sinon nous avons eu l’occasion de faire un stage d’Activation Reliance en ce début de mois et des 20 personnes prévues on est passé à 27 bien que nous ayons prévu d’en faire un autre le 8 et 9 février parce que avant de partir pour les tropiques le 1er était déjà complet.

Aux dernières nouvelles, on approche la trentaine mais le maximum sera 40 puisque c’est la limite de l’hébergement possible. On est donc presque au double de la normale prévue pour la France et cela me réconforte car cela veut dire plus de chance de former un grand nombre en moins de temps.

Aussi, pour des raisons locales, nous avons aussi organisé un stage supplémentaire de 2 jours au premier stage AR. Le contenu initialement prévu a été totalement transformé et personne n’a vu le temps passé. Et, bien sûr, tout le monde en redemande !

Bref, dit autrement, Corinne et moi avons su nous partager les différents enseignements à donner en parallèle. Je pense donc que l’on en prendra de la graine pour les stages en France. L’organisation matérielles des stages en France va donc s’en ressentir et j’ai déjà une bonne idée de la chose.

On mettra cela en place dès que l’on aura repris des forces à notre retour. La gestion de l’organisation en sera donc simplifiée et c’est de bonne augure pour la suite. La charge des choses à faire en rentrant devient importante mais elle soulagera son déroulement par la suite.

Là encore, je ne vais pas dans les détails car j’attends le prochain stage de février pour parfaire l’expérience acquise. Voici voilou pour l’essentiel et je vous dis à bientôt tout en sachant qu’à l’iles de Pâques et qu’au lac Titicaca je n’aurais aucun moyen de communiquer avec vous. Bises à tous !

Laurent DUREAU

 

 

62 commentaires sur Actu du 22 janvier 2017

    • Apres la lecture du message je retient que la certitude et la determination faisait partie du voyage…Bravo pour la Performance,de tout cœur avec vous.

  1. AH LA LA!…je ne crois pas que je puisse vous envier malgré ces aventures à la Indiana Jones!!!…
    Quoique… mais l’épisode avec l’avion m’aurait vraiment fait paniquer… help
    Il me tarde de vous revoir pour le stage dans le gard et vous poser plein de questions…
    Je vous admire et vous aime,
    Love, air_kiss

    P.S: encore déçue de constater que la « MacDonaldisation » fait des ravages…

  2. Bonjour,
    C’est assez étrange mais ces derniers jours j’ai ton image qui vient dans ma tête parfois Laurent, a des moment où je ne m’y attend pas, ça dure pas longtemps mais c’est étrange… comme si on était tous connectés pour maintenir la sombritude éloignée de toi… bref, je t’envoie des bonnes ondes ! Je vous envoie du feu du cœur à tous les deux.
    On ressens dans ton texte à quel point c’est difficile, physiquement, mais pas que.
    Bravo pour le courage et la ténacité.
    On est tous tellement reconnaissant.
    À bientôt

  3. oui, merci Corinne et Laurent pour ces infos. Hé oui c’est bien ça, à la TV et chez Hollywood on nous vend les Iles comme étant idylliques mais on oublie les odeurs, les grosseurs des moustiques, la chaleur moite qui vous colle à la peau, etc. tout est beau, tout le monde est beau et du coup on se sent moche dans un cadre pourri et… c’est même pas vrai. L’herbe n’est pas plus verte chez le voisin c’st souvent une autre espèce d’herbe d’ailleurs. Et maintenant te voilà à rêver au moment où tu retrouveras ton plafond smilecomme tu dis et je te comprends. Mais quand même le mois de janvier est presque fini et vous avez super bien courageusement travaillé bravo !

  4. Heureuse de savoir que vous tenez bien le coup. 25 ans de Guyane partiellement partagé avec vous, Chapeau à vous deux car là, c’est du condensé. Ce wekk end, Dan est moi avons rencontré une douzaine de Calédoniens, il y a eu distribution de 2C2p, faute de mieux de manière à encoder « Le Caillou », est-ce que la NC est prévue au programme ? Feu du cœur à tous

  5. Bonne continuation malgré tous les obstacles que vous rencontrez. Bravo et bon courage pour la suite. Belles pensées et gros feu du coeur pour vous et tous ceux qui vous accompagnent. kiss

  6. Holàlà votre séjour là-bas c’est carrément Indiana Jones !! En tout cas je constate que ça ne te fait pas perdre ton sens de l’humour smile
    Bravo à tous les deux et tous ceux qui vous accompagnent, gratitude et remerciements pour ce que vous faites pour Terre-mère et le collectif de l’humanité ! smile yes

  7. Un grand MERCI, Chère Corinne et Cher Laurent. Mes pensées vous accompagnent de loin et avec mes Amies, nous attendons votre retour avec impatience, pour plusieurs raisons … Mais surtout pour pouvoir vous retrouver avec toutes ces nouvelles et belles énergies à partager.Bonne suite à ce long périple. Amour. Amitiés.

  8. MERCI pour les niouzes… Courage et bonne humeur ont l’air d’être au rendez-vous, malgré le poids à supporter physiquement. Un grand Feu du Coeur pour compenser celui des réacteurs !.. kiss

  9. Et bien ça pour de l’aventure c’est de l’aventure, quel mérite vous avez, sincèrement merci de tout cœur, pour terre mère et pour tous les règnes vibratoires que votre travail impact, car vous en arrivez à prendre des risques pour réaliserez ce travail et on peut constater que c’est loin d’être des vacances effectivement, bien que je pense que personne ne s’imaginait que se serait vraiment des vacances. Quel dommage j’aurais aimé que vous puissiez en retirer un peu de calme, de bien-être, de repos en contre partie de votre engagement et de cette charge énorme que vous assumez. le tout aurait été bien mérité.
    Bon courage à vous deux et à très vite.

  10. Merci pour ce partage avec nous qui sommes ici en métropole…
    Quel périple !
    Je vous adresse mes meilleurs Vœux pour ce voyage en accord avec les éléments Terre mère et l’Univers…

  11. Wouuaa ! Quelle aventure et des guêpes trois fois plus grosses que les nôtres (mon dieu !). Je n ose pas imaginer la taille des moustiques . Par contre, l eau doit être magnifique , moi perso, je ne pourrais pas résister ! Sinon , » aller se coucher plusieurs fois dans la journée  » et  » ça tire la carcasse  » je connais très bien ce genre de fatigue ( mais… Je laisse les détails ) alors , courage à vous deux !

  12. te revoilà au temps où tu te nourrissais de Prana laugh
    Merci pour ces infos, encore pleins de codes à partager et à intégrer, dur dur….
    La sombritute continue à en prendre pour son grade, c’est une harmonisation des lieux et des gens que vous rétablissez, c’est génial! smile
    bonne continuation , bon séjour dans ces îles, de tout coeur avec vous

  13. merci pour ce travail qui nous fait tous avancer. Nous ne pouvons que vous soutenir moralement, mais dès l’AR effectuée, je pense que nous pourrons prendre notre part d’action dans cette grande œuvre. Pour avoir bien connu cet éloignement du pays et de la famille, je sais que nos petits soutiens et nos petits mots ont une grande importance. Alors voilà, tout mon soutien moral et je ne doute pas qu’au retour vous apprécierez davantage les péripéties de votre aventure! De tout cœur avec vous.

  14. Merci Laurent et Corinne de ce partage de moments difficiles et mouvementés. Bien que nous soyons toujours restés sur notre île (la Belgique) nous comprenons bien toutes les difficultés que vous traversez Corinne et toi et compatissons de tout coeur tant pour les guêpes que pour les moustiques. Heureusement que vous avez une alimentation naturelle et opulente qui vous permet d’oublier les Mac Do. Merci aussi à l’équipe au sol qui paraît merveilleuse et qui vous aide bien. Au moins Tahiti ne fera pas mentir sa réputation malgré les ennuis d’avion.
    Nous vous souhaitons bon courage et merci pour tout ce que vous faites.
    Feu du coeur.

  15. Merci pour le partage, bonne fin de séjour en Polynésie, le reste du périple ne sera pas plus tranquille j’imagine alors prenez des forces avec les amis de là bas . Feu du cœur aux deux.

  16. Bon courage,vue la colère des sombres vous devez vraiment faire du gros travail pour Terre/Mère et l’ascension.Je vous souhaite de bien récupérer et je n’ose imaginer en contre partie tous ce que Terre/Mère et le « Ciel » vont nous concocter !!!.Comme beaucoup je vous envoie mon feu du coeur et ma bénédiction.

  17. Merci beaucoup à Laurent et Corinne pour le partage. Je ne doute pas de la parfaite réussite de la mission du fait d’une « équipe au ciel » certainement renforcée.
    Toute ma gratitude avec un magnifique feu du cœur.

  18. Un plombier et une Sage femme sont toujours utiles en cas de dégât des eaux merci pour les nouvelles FDC a vous à nos frères polynésiens et à Terre mère qui s’arrondit

  19. Je rejoins tous les petits pieds qui ont laissé des commentaires avant moi. Votre courage, votre bravoure et votre engagement pour l’avenir de terre Mère et ses résidents mérite notre admiration à tous. Soyez assurés de ma profonde gratitude et de mon affection. j’ai hâte (comme nous tous ici) de vous savoir de retour ; d’ici là portez vous bien ; toutes nos pensées vont vers vous; des énormes bisous et feux du coeur! plus que jamais!

  20. Vous êtes bien loin de la photo qui paraissait idyllique du début du périple. Je n’avais pas vu le nouvel article, mais quand j’ai appris la météo sur Tahiti… j’ai cliqué immédiatement sur 5dbooster! Vos chaussures doivent commencer à être pesantes, et c’est plus que la boue qui colle aux semelles. Si même les avions ne veulent plus décoller… Quant à la précarité des gens du coin, elle ne fait que se révéler un peu plus. Alors, à tous, plein de courage et « Feu du Cœur à donf »! Et on contracte le temps linéaire pour que vous puissiez rentrer plus vite vous reposer… Merci d’être ce que vous êtes en toutes circonstances!

  21. merci à vous, courage pour la suite du voyage, merci aussi à tous ceux qui vous entourent et malgré tout prenne soin de vous autant que faire se peux
    bisous de France et feu du cœur

  22. Merci pour vos nouvelles !…

    ça me rappelle mon départ pour l’Egypte , il y a de cela quelques années déjà, la Locomotive avait pris feu .. du coup bloqué quelques Heures avant de pouvoir repartir , mais arrivé quand même a destination ….

    Bon courage pour la suite Vous faites Un Super bon Boulot pour Terre- Mère , Nous Sommes de Tout Coeur avec Vous et nous vous envoyons de bons Feu du Coeur pour vous aider dans votre Tache.

    Courage à Vous et à Toute l’Equipe qui vous accompagne. ++

  23. Merci à vous deux pour tout ce que vous nous avez fait passer, j’ai adoré ces échanges.., merci aussi pour ces infos, bonne continuation, très chouette travail et un grand bonjour à nos amis de métropole, on est en période cyclonique, ce qui rajouté aux sombres, les rend plus sombres encore… Mais ont est là.
    Au plaisir
    Xavier

  24. Bravo pour votre courage et votre persévérance! Vous êtes merveilleux.
    Merci pour tout ce que vous faites.
    Nous pensons à vous.
    Est-ce qu’il y a quelque chose que nous pourrions faire pour vous aider?
    Feux du coeur kiss

  25. Bonjour Laurent et Corinne, merci pour ces nouvelles ! Et merci du fond du coeur pour tout ce que vous faites, et pour votre ténacité ! Nous sommes là à vos côtés !!! Comme le module de lancement pour la fusée ariane, si on ne peut pas travailler comme vous dans l’Univers, au moins nous avons l’énergie du feu du coeur disponible pour vous smile
    Bien à vous deux et bravo !!!
    Ici qq journées « chape de plomb », avec de la colère qui gronde, de l’immobilisme apparent et envie de dormir, malgré un beau soleil… Mais tenaces aussi nous sommes smile Courage avec les bébêtes, les ronces et la malnutrition, bon voyage pour la suite et feu du coeur à vous et vos comptriotes tahitiens air_kiss

  26. Prenez bien soin de vous, bon courage pour la suite du voyage !
    Merci a vous deux et à tous les autres …. De la Terre et du ciel, visible ou invisible !
    Merci à nous .
    Feu du coeur ❤❤❤

  27. Coucou vous deux. Je profite qu’il n’y a pas de nouvelle théorie à assimiler pour faire de la révision. J’ai même retrouvé des articles dont je n’avais pas connaissance sur etres de la nature. J’ai revu les méditations de Guys et je vais approfondir les articles sur l’eau car là je suis un peu paumée. Bisous kiss

  28. Bon, c’est sûr que 3 retours de flamme de l’enfer,
    ça vous éprouve la Foi ! yes
    Il était bien entendu qu’il ferait partie du voyage.
    Que la Force soit avec vous !

  29. Merci Corinne et Laurent pour ces nouvelles
    Bravo à vous pour votre courage et votre ténacité pour aider Terre Mère ainsi que nous tous. Je vous envoie de grands feux du cœur ainsi que tout mon respect pour votre travail. Se tout se passe mieux pour vous d’ici votre retour. Merci pour tout ce que vous faites.

  30. Merci à vous deux de prendre le temps de nous donner de vos nouvelles.
    Gratitude pour votre persévérance, votre détermination et votre courage dans le service à Terre Mère et à nous mêmes! Merci à tous ceux qui sont présents, Invisibles et Visibles pour vous épauler.
    Bon courage pour la suite.Je vous embrasse et vous fais un feu du coeur ainsi qu’à nos amis tahitiens .

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.