Actu au 30 juin 2016

Actu_Cordon_thumb.jpgLes transitions de l’après solstice commencent à s’estomper et je vous propose de faire un petit récapitulatif afin que moi-même, d’abord, je remette bien toutes les choses à plat par rapport à vous car, il faut bien le dire, comme d’hab, on a eu notre lot de surprises.

La plus grosse fut celle du lancement du Cursus Galactique d’Élévation Vibratoire (CGEV) qui a complètement changé l’emploi du temps de l’équipe au sol alors que ce dernier était déjà très très chargé.

Brigitte et moi avons l’habitude des gros paquets qui nous tombent sur le nez depuis le temps que l’on a commencé notre collaboration sur le chemin, et à chaque fois on a les pneus qui chauffent et puis, quelques temps plus tard, après quelques changements de durites à bout de souffle, les choses rentrent dans l’ordre et ça baigne jusqu’au prochain paquet qui nous tombera dessus.

Le côté joyeux de la chose, c’est que cela nous demande de rester calme et détendu alors même que l’on roule en apnée. Le côté le moins joyeux, c’est que tout le reste est provisoirement suspendu jusqu’à temps que l’on régularise et que l’on retrouve notre ligne de flottaison qui généralement n’est plus à la même place qu’avant.

Dit autrement, de la barquette, on est passé au bateau puis à la péniche et ça commence à prendre la direction du tanker. Il est loin le temps où notre activité de Service se résumait à 4 réunions dans l’année entre nous trois (Corinne, Brigitte et moi) ajouté de quelques fidèles au poste… Le débriefing tenait dans une petite session de Skype, puis 2, puis 3, pour en arriver cette fois-ci à faire voler en éclat l’outil Skype…

Nous sommes donc passés à la conférence téléphonique en toute urgence nous amenant à trouver un opérateur pas cher qui tiendra la route (c’est un souhait) au fil de la montée en puissance.

Voilà pourquoi j’ai dit que j’allais faire des conferences-call (conférence par téléphone) pour vous aider dans le cursus CGEV. C’est non seulement pour vous avoir en direct mais surtout pour répondre à chaud, en direct, dans l’explication de ce que vous aurez vécu dans vos expériences personnelles.

Ce sera plus vivant que les web-conférences que je faisais avant où vous m’envoyiez des questions auxquelles je répondais en passant par un opérateur payant. Certes, vous pouviez voir le chef via sa webcam mais cela ne sera plus le cas avec la confcall.

Oui, certes, c’est moins marrant mais aussi il faut voir à cela l’aspect financier et technique des choses. En effet, tout le monde a un téléphone (même s’il passe par une tablette ou l’ordi) et cela ne demande aucune mise à jour logicielle, car c’était là le plus gros problème pour une minorité, sans compter ceux et celles qui vivent en des endroits reculés ayant un internet limité.

Bref, on fera avec le son uniquement, c’est déjà pas mal puisque maintenant vous êtes habitués à voir le plombier en direct dans ses vidéos (ce qui n’était pas le cas avant cet An 4). Puis, le second point est le nombre puisque lors d’une webconf, on était en moyenne dans les 200 personnes mais là, il faut passer au triple à minima puisque le nombre d’inscrit au CGEV est déjà supérieur à ce nombre.

Normalement, je pense que j’enregistrerai les confcalls et mettrai tout cela en ligne, bien évidemment si la qualité d’enregistrement le permet. Compte tenu du prix de l’abonnement, ça devrait être rentabilisé sans problème. Le prix pour chacun restera le prix d’un appel local. C’est donc jouable pour la majorité, sauf peut-être pour ceux qui sont hors de France (mais ça reste à voir).

Donc les inscriptions au CGEV vont bon train et si ça fait comme le Dopage Vibral, le gros de la vague est passé et le nombre d’inscription devrait prendre une allure plus calme et plus constante. Fort de cela, Brigitte et moi avons commencé à structurer la façon de fonctionner puisque maintenant nous savons mieux à quoi on a à faire.

Aussi, bien qu’il soit indiqué que vous recevriez un email de confirmation dans les 7 jours après votre inscription, nous avons quelques personnes qui stressent de ne rien avoir encore reçu… Comprenez bien que l’on ne gère pas quelques emails par-ci par-là mais plusieurs centaines chaque jour, au point que même si nous répondions à tous dès réception, notre opérateur sur internet mettrait le holà puisque nous dépasserions les quotas d’envoi autorisés par jour.

Hé oui, maintenant nous passons dans l’envoi d’email en masse, au même titre qu’une entreprise qui fait des campagnes de marketing. Il faut donc que l’on change d’outil car notre logiciel de messagerie n’est pas apte à envoyer à 500 destinataires en un seul envoi. Déjà nous avions eu ce problème lors des inscriptions avec le Dopage Vibral V2 mais maintenant, ça se confirme.

Je vous demande donc de bien comprendre que si, de votre côté, vous voyez les choses simplement, vu du nôtre, on ne parle pas du tout de la même chose. Brigitte et moi ne sommes pas une petite entreprise avec des dizaines de petits bras qui œuvrent derrière le clavier parce que vous êtes un client qui veut être livré rapidement.

L’attitude du consommateur (très naturelle chez chacun de nous) ne doit pas faire abstraction que là, nous sommes dans le bénévolat, sur notre temps libre qui se révèle en fait à s’étendre sur presque la totalité de notre temps puisque nous faisons que cela et rien que ça.

Le second point est que l’on ne livre pas un colis, un objet, mais une prestation qui demande de l’interaction et du tact puisque vous savez par vous-même que vous êtes tous unique et qu’il faut que notre démarche inclue une totale écoute de vos réels besoins. Aussi, comment réagiriez-vous si, à chacune de vos demandes, je vous envoyais un courrier type totalement impersonnel et non correctement ajusté à votre demande ?

Non, nous sommes dans le cas par cas, tout en sachant que chaque réponse que je fais aura un impact fort sur vous puisque dans la majorité des cas, notre relation est basée sur un échange entre humains qui s’entraident sur le chemin. Alors, imaginez si je répondais des généralités aux nombreux emails d’aides alors qu’il est attendu réconfort, bonne analyse et baffe si nécessaire ?

Alors, tous ceux et celles qui par impatience (et donc manque de confiance) nous envoient des flopées d’emails pour demander des comptes, savoir où cela en est, amènent un surcroit de travail à Brigitte et moi. Alors ayez confiance, restez zen et démontrez que vous êtes sur la voie de la maîtrise car vous savez que Brigitte et moi faisons le maximum, car on n’oubliera aucune demande quelle qu’elle soit.

C’est ainsi que plusieurs personnes lors des sessions de Dopage Vibral nous ont écrit qu’elles semblaient avoir été oubliées et cela n’a pas été le cas car dans la totalité des cas leur session avaient déjà été faite. C’est seulement que l’email s’est perdu en route ou a atterri dans la boite spam.

Nous savons tous que l’informatique n’est pas à 100% fiable et qu’il existe un petit pourcentage de foirage. En fait, une seule personne n’a pas reçu sa session de Dopage Vibral car l’adresse email laissée est incorrecte, et de ce fait nous ne pouvons lui dire… puisque nous n’avons aucun autre moyen de le contacter !

Bref, on fait le maximum et croyez-moi, le CGEV n’était absolument pas prévu dans nos petits papiers. Il va donc nous falloir nous décarcasser encore quelques jours/semaines afin de régulariser tout ça. On va donc vous envoyer un email, comme promis, qui vous indiquera la marche à suivre pour commencer le cursus lui-même.

Et que se passe-t-il d’autre pendant ce temps là ? Rien d’autre dans le sens où tout le reste a été momentanément stoppé, y compris mes publications. C’est dire que l’on est au taquet, mais c’est comme tout embouteillage qui apparait soudainement, il finira bien tôt ou tard à se dissiper.

Il est donc prévu de relancer les autres projets en cours durant ce mois de juillet. Je me suis mis quelques délais, histoire d’avoir une vision générale, mais c’est comme tout en cette période d’Ascension : rien n’est certain et rien n’est gravé dans le marbre !

Cependant, il me tarde de lancer le site Petit Poucet d’abord afin de découvrir ce que la dernière version a dans le coffre ! Je sais qu’il y a des trucs fabuleux mais il va falloir être plus perspicace dans nos recherches, et pour cela nous devons mettre à contribution un maximum de marcheurs qui ont des tendances “Indiana Jones” naturelles.

Idem pour le site TDV (Technologies Du Vivant) où je croule sous les retards accumulés… Je n’ose parler aussi de toutes les vidéos à venir dont les thèmes s’accumulent dans ma to-do-list… tout en sachant que le site international de 5D-Booster n’attend que son lancement.

En résumé, la brouette est super pleine au point que je me demande même non pas si je vais arriver à tout faire mais plutôt comment vous allez absorber tout ça quand ça va vous tomber dessus !

Alors oui, comme certains l’ont dit, il y a un coup de booster dans les tuyaux de l’Ascension et on va le sentir passer et pas seulement du côté du plombier. En effet, le Brexit commence à répandre son bordel en cette 3D mourante et ce n’est que le commencement, car ce n’est qu’un petit domino qui va en faire tomber beaucoup d’autres.

Et puis, quand l’Euro de foot sera passé, la basse-cour française va revenir à ce qu’elle a laissé en plan juste avant. Notre Ô_Land valsé va sentir le sapin malgré les vacances estivales…La prolongation de l’Etat d’Urgence indique bien que la morgue est proche. La rentrée va donc être très TNT parce que la dynamite c’est dépassé.

Le prochain équinoxe va donc se dérouler dans une ambiance propice à la saison d’automne où les feuilles tombent d’elles-mêmes de l’arbre. Les fruits, on n’en parle pas tant la saison des pluies les a pourri. En gros, ça va pas être très rigolo tout ça, surtout qu’en plus soufflera le vent du changement.

Je comprends donc l’importance du CGEV et de sa mise en place rapide pendant l’été parce que, justement, il va falloir un paquet de lampadaires pour éclairer la sombritude vibratoire que la France va traverser en cet An 4.

D’une certaine façon, je jubile tant le plan semble parfait dans son déroulement. Un cyclone est en cours de développement et j’espère que les Lampadaires Petits Poucets Homo-Galacticusiens auront le temps de se placer en son centre afin justement de rayonner cette paix intérieure alors que tous les autres joueront les filles de l’air…

Le franchissement de cette frontière entre les bras du tourbillon et son œil central s’appelle le désœuvrement. Hé oui, c’est un effet de torsion entre la 3D (on planifie tout et on veut faire) et la 4D où on regarde et laisse faire.

J’ai déjà reçu un certain nombre de courriels d’aide à ce propos. Les marcheurs sont perturbés car tout ce monde extérieur (y compris le leur) vole en éclat, les laissant ainsi dans un entre-deux où toute fondation est impossible. C’est une transition délicate et fortement perturbante.

D’une certaine manière, chaque Un va le vivre et ce n’est qu’une histoire de temps… D’où cette nécessité de se focaliser sur le CGEV afin de moins voir le reste. Hé oui, ce qui doit changer et qui est déjà instable va voler en éclat avec plus ou moins de violence selon les cas.

Quand je pense que certains disent qu’il ne se passe rien (une grosse partie des bisounours qui attendent que tout change d’un seul coup pour un monde meilleur), ils vont être surpris de la violence du changement. Ils crieront alors pourquoi tant de souffrances et de désolations avec un gros point d’interrogation entre le sourcils…

On ne peut à la fois demander un changement radical, lent, doux et câlin, et qui arrive demain au plus tard tout en sachant le degré d’involution de toutes nos structures institutionnelles où la corruption et le chacun pour soi est maximal.

Bref, je ne vais pas m’étendre sur le sujet car vous connaissez tout ça. Alors, comme prévu, ce second semestre va être très chaud partout sur cette planète, d’où cette ironie de voir des personnes souriantes, calmes et bienveillantes. C’est vrai que ça va trancher par rapport au reste du tableau !

Laurent DUREAU

79 commentaires sur Actu au 30 juin 2016

  1. Cool je commençais vraiment à me languir de l’écroulement de tout ce merdier ! J’ai vraiment besoin de repos ou au moins de changement. Mais c’est vrai que je le sens depuis 2013 que quelque chose de biblique est en train de couver, j’arrive pas tous les jours à croire que j’ai signé pour venir ici mais quand même faut reconnaitre que c’est quelque chose ce qui a été fait sur cette planète, et la remise à l’endroit devrait être super intéressante !

  2. Bonjour et gratitude à l’équipe au sol pour le boulot en cours.

    Cela fait déjà quelques années que je ressens très clairement que la priorité doit aller au « désoeuvrement » dans le sens où tu l’entends, et aujourd’hui il m’est devenu insupportable et impossible de continuer à fonctionner en 3D (boulot-argent-factures).
    Pourtant, n’ayant pas comme certains une assise financière et matérielle suffisante qui me permettrait de me mettre à une retraite volontaire dès à présent, et devant naturellement assumer ne serait-ce au minimum que les charges financières liées à la vie de mon fils, je suis bien contraint de continuer à fonctionner en 3D pour au moins « survivre » si ce n’est vivre.
    Alors … quelles solutions possibles … pour me mettre plus encore « au service » tout en pouvant continuer à vivre correctement, même s’il ne s’agit que de sobriété heureuse ?
    Eh, bien, consciemment, par exemple, peut-être pourrais-je intégrer un projet expérimental d’éco-hameau qui vise dans sa partie économique à fournir un revenu de base inconditionnel à ses participants, donc ça peut être une solution, bien que la partie spirituelle n’est pas intégrée au projet. Et que par conséquent répondre à mes propres besoins (être  » au service  » sur des jours et plages horaires précis peut être incompatible avec les activités « obligatoires » liées au fonctionnement de l’éco-hameau).

    D’un autre côté, je me dis que je n’ai peut-être pas encore suffisamment été précis dans ma co-création de cette situation « idéale » d’auto-suffisance » et je dois encore par ailleurs lâcher-prise de manière encore plus profonde pour que se positionnent les solutions.

    J’aime bien l’idée de pouvoir créer une solution qui permettrait aux lampadaires qui en auraient besoin et le voudraient, de pouvoir « se mettre au service » le temps qu’ils veulent sans avoir à se soucier de l’aspect matériel, dans le sens « liberté » de la chose.
    Il ne s’agirait pas de pouvoir méditer toute la journée, mais d’être dans un cadre facilitateur quant à prioriser la propre « mise en service de chacun ».

    Voilà, c’était un témoignage de réflexions et questionnements que peut-être d’autres lampadaires ont aussi.

    • Salut Nhyala,

      Bien que ne travaillant pas, je suis dans la même problématique que toi et beaucoup d’autres, toujours occupés et préoccupés par le train-train quotidien. On voudrait que tout vienne de suite, en un claquement de doigt.

      J’ai un projet de vie alternative, qui demande peu de moyens, mais voilà, j’en ai quasiment zéro pour démarrer. Le bas blesse est tout simplement dans la transition. Comment trouver le bon angle d’attaque? Parce qu’il ne s’agit pas que de moi, je suis prêt à vivre avec très peu, sauf qu’il faut que ça se passe en passe en douceur pour ma famille. Surtout qu’ils sont loin de partager nos convictions, bien qu’il y ait eu du progrès ces derniers temps. Et puis, avec les enfants, au niveau législation, on ne peut pas faire tout ce qu’on veut.

      J’aime à penser que les choses se feront d’elles-même. Pour le moment, contentons-nous de lâcher le : « il faudrait », qui est du conditionnel, alors que ce qui nous intéresse est l’inconditionnel.

      Vivons nos instants présent, c’est la meilleure voie, celle qui sûrement nous guidera.

      Alors je te dis tout ça, bien que je sois loin d’avoir lâché les freins, simplement, en ayant une vision extérieure, c’est beaucoup plus facile de conseiller quelqu’un, surtout quand c’est un marcheur. Car pour quelqu’un qui ne l’est pas, il faut beaucoup plus développer, mais avec de la patience, on y arrive. Il y a aussi, chose que j’ai observé sur moi, que si ton interlocuteur n’est pas prêt à recevoir la réponse à ses questions, il ne l’a comprendra pas et même l’oubliera. D’où l’importance, une fois de plus, de lâcher prise.

      Enfin, les réponses trouvées par soi-même sont beaucoup plus productives. C’est pour ça que le Christ parlait par paraboles. Le problème avec ce mode de communication est l’interprétation. Mais là encore, il faut se poser la question : « Est-ce qu’il n’y a qu’une seule vérité? », il semblerait que non. Chaque UN doit la vivre avec ses propres expériences et ressentis.

      J’ai l’intime conviction, que quand on y sera arrivés, on se dira : « Au final, c’est si simple… ».

      En ce moment, je suis en train d’étudier les premiers articles du blog 7d12d, je te conseille d’y aller faire un tour, car c’est une mine d’or, en ce qui concerne le mental-égo.

    • Après mon intervention, une phrase me vient en tête :

      Si on reste sur le plancher des vaches, en 3D, on est très rapidement confrontés au triangle de l’impossible.

      C’est un concept. Imaginez qu’à chaque angle, il y ait : vite fait, bien fait et gratuit. Pour le dernier, il ne s’agit pas que de moyens financiers. On ne peut jamais avoir les trois en même temps.

    • Je me disais la même chose, vivement que les contraintes financières disparaissent parce que ça m’aide pas, mais j’ai l’impression qu’à chaque fois que je vis mal une situation je baisse en fréquence puis je remonte un peu plus haut.
      Eckhart Tolle dit que la souffrance intérieure c’est une résistance et une non acceptation de ce qui est, donc essayer d’accepter l’extérieur dans l’idéal mais quand on n’y arrive pas on peut encore au moins accepter les symptômes intérieur, ne pas ajouter de la résistance à la résistance (du genre je ressens de la tristesse et ça m’énerve parce que je préfèrerai être bien smile
      par exemple hier soir j’ai travaillé pour la première fois depuis novembre, pas agréable, avant d’y aller petite crise d’angoisse avec hyper ventilation et en rentrant j’ai cassé de colère un éclairage dans le local à vélo de mon immeuble.
      Mais tout le long de la soirée comme depuis quelques temps je me suis concentré sur le cœur en essayant d’observer la basse émotion dès que je me rendais compte que je me laissais emporter.
      Et en fait ça se dissout souvent en quelques secondes et juste après plus moyen de me rappeler ce qui m’emmerdait smile
      et ce matin réveil comme une fleur, très bonne humeur, plein d’énergie…
      du coup peut-être que c’est un passage obligé, d’abord on expérimente la dualité en état d’inconscience donc on souffre et ça peut durer des années parce qu’on ne renvoie pas l’info au sans nom, puis on se réveille la dualité est toujours là mais si on peut l’expérimenter en étant présent, le fait qu’on soit là en tant qu’observateur/rapporteur sert le collectif et ça ne dure pas.
      Un youtubeur qui s’appelle elan sarro a bien formulé ça « quand on pose la lumière de notre conscience sur la noirceur, elle devient forcément lumière ».
      C’est ça la transmutation (ou l’alchimie) ça marche très vite avec l’énergie (les émotions), mais aussi pour la matière (la semaine dernière j’avais trop fumé mais alors vraiment trop j’avais les bronches bien prises et un gout pas agréable) d’habitude avant de dormir je vais me promener une petite heure histoire de m’aérer mais j’ai essayé de me centrer en gardant aussi mon attention sur mes bronches et ça s’est dégagé en quelques secondes aussi, hallucinant j’ai senti littéralement des tensions se défaire dans les cartilages du nez, la fraicheur revenir au galop dans la poitrine et l’impression d’avoir quelque chose qui bat dans le plexus smile

  3. Bonjour à toute l’équipe et félicitations pour votre travail. Bien sûr que je me réjouis de me mettre au service et ce ne sera pas en convainquant mon entourage de faire quoi que ce soit. Comme l’a déjà mentionné Laurent, nous sommes seuls à prendre conscience de ce qui se passe en nous et donc de l’Ascension. Donc, impossible de le faire ressentir aux autres, même si l’envie égotique me pousse à les secouer, pour leur expliquer le pourquoi du chose. Je vais tâcher de rester un lampadaire zen… vis-à-vis du changement qui s’en vient. JeanBa

  4. Bonjour tout le monde.
    Laurent disait :
    ( Le franchissement de cette frontière entre les bras du tourbillon et son œil central s’appelle le désœuvrement. Hé oui, c’est un effet de torsion entre la 3D (on planifie tout et on veut faire) et la 4D où on regarde et laisse faire.)

    Voilà, des indications et des balises sont les bien venues pour traverser cette période et ne pas rester enliser dans les bras du tourbillon, qui je le redoute aussi vu les tensions actuelles
    Merci
    A+

  5. Bonjour tout le monde

    Merci l’équipe au sol pour tout ce que vous mettez en place pour ceux qui vous suivent, et tant mieux que l’on soit de plus en plus nombreux… il en faudrait encore et encore plus. smile .. vous etez formidables… merci merci… Gratitude et feu du Coeur.

  6. Salut Laurent,

    Pour le mailing « de masse », tu peux recourir à ce service qui est gratuit en dessous de 2000 envois :
    http://mailchimp.com/

    Cela te permettra de mailer d’un coup quand nécessaire, de plus leurs IPs sont dans des whitelist, tu as donc la (quasi) certitude que le mail n’arrivera pas en spam chez le destinataire.

  7. salut Laurent, Corinne et Brigitte, merci beaucoup pour tout ce que vous faîtes, et c’est logique de comprendre que vous avez du boulot par dessus la tête, patience est mère de sûreté, et ne dit-on pas que tout vient à point à qui sait attendre, feu du cœur à tous, bisous.

  8. Salut l’equipe,
    Si vous pouvez nous mettre a contribution, je suis sur que des tas de petits pieds seraient ravi dans faire plus. C’est mon cas, j’ai prevus trois annees aussi sympathique que sabatique en mode vagabond. Je suis pret a toute mission pour le sans-nom.
    Feu du coeur.

  9. smile Merci pour tout et juste cool …en voyant tout exploser autour de moi…obligée à la distance puisque sans emploi et routes différentes de ma famille..même pas possible d’échanger un peu sur le sujet, soit je n’ai pas les bons arguments, soit cela ne doit pas se faire??
    Bon courage à l’équipe au sol et aux petits bras proches de vous… si je peux aider ? de Coeur en chaque UN

    • Hello tout le monde!
      Oui l’équipe au sol: si on peut faire quelque chose pour vous soulager dans votre tâche… on est des « petits pieds » mais pas que! (sans oublier qu’il y en a aussi… là-dedans! lol! smile )
      Merci comme d’hab!

  10. Trimon,

    Tu as raison, d’ailleurs, je ne serais pas le dernier à apporter ma contribution.

    Or, la question de l’étique n’a pas encore été abordée.

    Comme je l’ai dit précédemment, ayant étudié les blogs EDLN, à la fin, et début 7d12d, il ne faut surtout pas reproduire les erreurs de la période de M.Bleu, où certains ont préféré l’amour du pouvoir au pouvoir de l’amour.

    Chaque UN devra l’intégrer au risque de se perdre.

    Ceux qui se laisseront pervertir, n’obtiendront rien.

  11. Un grand merci à toutes les équipes, ou qu’elles soient, qui travaillent à nous aider.
    Je vous souhaite beaucoup de courage, vu tout ce que vous devez gérer.
    Pour ma part je patiente tranquillement…
    kiss

  12. Il y a un an, j’ ai cru devenir folle. Je sentais des forces contraires muettes et bavardes être en conflit permanent en moi depuis trop longtemps. J’étais inquiète, j’étais ce conflit, le souffle court et coupé. Plus personne avec qui échanger à ce sujet, même une voix agacée en moi disait: « qu’est ce que tu as ENCORE qui ne va pas, tu seras toujours une insatisfaite ma pauvre fille… » Pour les psy, je suis une espèce de « zèbre » un peu obsessionnel unknw . J’étais lasse, fatiguée du monde, épuisée par un manque qui ne génère plus d’énergie en moi.
    Cherchant de l’aide sur le net, j’ai reconnu mes profondes interrogations à travers des sites qui évoquaient ce passage dimensionnel et vibratile de Terre-Mère. Sauvée! Je ne suis pas folle.
    Puis mes guides m’ont amenée chez Laurent, Corinne et Brigitte.
    Depuis, c’est rock and roll avec mes programmes involuants. Au rythme des dessins animés où t’es KO après une série de baffes, une chute de 500m, mais tu te relèves et t’as pas le temps de dire ouf que Gros Minet poursuit encore Titi. Puis tu te remets par une bonne session farniente loin de tout et tous. Tu fais un exercice, un autre, tu apprends à sentir et ressentir, à respirer, à lâcher-prise, à constater des synchronicités, à remercier…
    Tu te surprends toujours en prise avec le dialogue du mental, avec demain, avec des sentiments pas glorieux, avec l’ombre…
    En fait, je n’étais pas alignée corps-âme-esprit depuis ma plus tendre enfance je crois. Pour le rester maintenant, il me faut faire un bout de chemin accompagnée.
    Avec Laurent et son équipe au sol, ça résonne pour moi. Confiance et patience. Toute ma gratitude à tous les Lampadaires qui illuminent nos apprentissages. good air_kiss

  13. Je n’ai pas pu faute de timing participer au dernier « travail » proposé pour aider Terre -Mère, mais le coeur y était .
    Merci à Laurent et à toute l’équipe au sol et aux aides invisibles pour tout ce que vous faites . Je suis d’habitude une grande impatiente, mais là je sentais que quelque chose d’important se prépare en arrière plan.
    Merci pour tout ce que vous faites ; Je suis très émue à la lecture de ce partage; je me sens encore plus en décalage par rapport au monde autour de moi (je suis active, très active car je suis à mon compte et c’est un truc de fou d’être « conscient » de ce qui se passe, mener la barque et son équipe dans le monde 3D puisqu’on y vit encore et qu’il nous faut un peu d’argent pour tenir le coup ….. et parallèlement savoir que nous sommes au bord d’un énorme changement )
    Plus les choses avancent, plus je sens que ce que partage Laurent est d’une importance clé pour nous , incarnés sur terre à cette période clé

  14. Merci pour tout ce que vous faîtes:je n’ose imaginer comme vous devez être débordés par la mise en place de tous ces cursus (sans parler de ce que vous devez encaisser vibratoirement en ce moment)personnellement ce n’est pas l’impatience qui me travaille par rapport à votre email,vue tout ce que vous devez gérer,mais plutôt le fait que je le rate en « épluchant » ma boite de réception vue tous les mails que je reçois quotidiennement!!!
    Bonne continuation et comme dirait maître Yoda « may the force be with you »!!!!
    Bénédictions à tous

  15. Merci Laurent d’avoir « rassuré » ceux qui en ont besoin. Pour ma part, je suis en mode « attente ». Tout vient à point… et je ne suis pas pressée de quitter les Vikings cet été, pour retourner dans le monde des fous. Alors en attendant, smile j’égrène les 3C2P sur les chemins d’une île suédoise où les lutins ont je pense fort à faire…

  16. bonjour a tous, merci pour tout!! moi aussi j égrène,dans tous mon secteur et il ai large vu que je passe mes journée sur les routes,et merci Laurent et l équipe au sol pour notre réconfort

  17. Merci pour tout ce que vous partagez avec nous. Ici l’accélération s’est faite sentir brutalement après ce solstice, presque une sorte de « bond quantique »…Le premier « saut » après l’équinoxe m’avait semblé plus doux, plus progressif. Du coup il va falloir bien préparer le terrain pour l’équinoxe de septembre ! Au plaisir de vous lire!

  18. Si j’ai bien compris on va peu ou prou recevoir des cursus à la carte,donc vous avez plus ou moins épluché chaque cas ,je pense avec l’aide de présences invisibles qui nous connaissent mieux que nous !!!Cela représente un travail de titans.merci pour votre dévouement et votre engagement totale envers Terre/mère et donc nous tous.

  19. On ne vous le dira jamais assez : merci pour tout ce que vous faites pour nous. Comme la plupart, je ne peux pas parler de ce que je vie avec mon entourage et je viens de commencer à travailler après plus d’un an d’arrêt.Je trouve ça très dur, mais je me dis que tout ça est un mauvais moment à passer. La lumière est au bout du tunnel et nous y arriverons quoiqu’il arrive. Je suis heureux de savoir que bientôt on pourra communiquer ensemble et s’ entraider.Je vous embrasse toutes et tous. À bientôt.

  20. « Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l’appelle naissance.
    C’est votre coeur qui prend le devant de la scène, tant qu’il y a une scène.
    Aucun mental ne peut se saisir de l’amour.
    J’ai toujours dit que quand les effets de Niburu se manifesteront en France aux niveaux géophysique, social et climatique, c’était la fin des haricots. Je ne peux pas être plus précis.
    Vous êtes en haut, au point de rupture, depuis Janvier.
    L’Esprit n’a jamais le choix. Le choix exprime la notion de personne, la notion d’âme.
    Vous êtes à l’époque des paroxysmes.
    Heureux les simples d’esprit »
    O.M. AÏVANHOV
    Pour sa dernière communication avec nous, le 16 Juin. (site Etres en évolution).
    Petits extraits qui collent à ce que dit Laurent je trouve.
    Voilà on en est là. C’est le money time.
    Merci énorme à l’équipe good

  21. Un jeune moine lave les salades du déjeuner dans la rivière. Arrive un confrère qui engage la conversation. « Te souviens-tu de la leçon donnée par notre maître ce matin? »Non » répond l’autre tout en continuant à laver ses salades. « Tu es vraiment un mauvais moine ! » Rétorque le second.
    Le premier moine tend une laitue humide et dit: « Regarde cette Salade, n’est-elle pas plus propre que tout à l’heure, avant qu’elle ne passe dans la rivière ? »…Oui, mais??…. »Simple, elle est plus belle que tout à l’heure et pourtant, elle n’a pas retenu l’eau »….
    Merci à vous tous qui m’aidez à laver ma salade
    -« Si ?!?? »

  22. Bonjour à tous ainsi qu’à L’équipe au sol.
    Il est vrai que l’on peut paraître aux yeux des gens qui nous entourent, comme des masochistes lorsque l’on est dans cette impatience de voir le système s’écrouler alors que l’on sait pertinament que l’on va en faire les frais et en souffrir aussi, mais je dois avouer que parfois il vaut mieux souffrir un moment tout en sachant que c’est pour allez vers le meilleur. Je suis moi aussi impatiente que tout cela change pour un monde meilleur afin si possible que ce monde meilleur soit profitable à tous mais aussi favorable par nos vibrations a une élévation vibratoire de Terre-Mère. Je
    Sortir de la 3 D en y vivant pleinement dedans par nos obligations professionnelles, par nos habitudes ancestrales qui nous lient à toutes un ensemble de mémoires conscientes ou inconscientes relève de l’exploit.
    Nous sommes par le système déjà sous une pression intense, vivant dans la peur permanente, constante et insidieuse, parfois consciente, mais par instant inconsciente et sous-jacente, de tout perdre même si on a peu.
    Ceci générant un stress permanent auquell vient se rajouter le stress de comment bien se comporter et etre un bon soldat menant le bon combat par de bonnes actions pour aider Terre-Mère à ascensionner et paralellement nous aussi.
    C’est une épreuve de plus, que Denis Brogniard nome dans son émission ( épreuve de confort)
    Malgré le souhait, l’envie forte de voir tout changer, d’aider Gaia et d’adapter les bonnes pensées et les bonnes intentions, les bonnes paroles, les bonnes actions, il est difficile de ne pas rajouter une bonne dose de stress par dessus celui déjà existant, par ce souhait, cette mission que l’on entreprend car la culpabilité de pas être complet ou de ne pas savoir bien faire vient nous charger la mule si on fait les choses en conscience.

    Exemple: personnellement, malgré ma sensibilité et mon ouverture de conscience entreprise il y a plus de 18 ans, grâce à un Mr qui nous a déjà sensibilisés comme le fait si bien Laurent, malgré mes souhaits et mes désirs je ne parviens toujours pas à exclure la viande, la charcuterie, le poisson de mon alimentation même si nous n’en faisons pas une consommation excessive.
    Je ne parviens toujours pas à trouver l’énergie épuisée par des journées de travail et de stress à trouver l’énergie suffisante pour tenter de commencer une méditation et parvenir à la finir sans m’endormir.
    Je ne trouve pas la force et l’énergie de bien faire car celle – ci est vampirisée par le stress.
    Ainsi la culpabilité de ne pas pouvoir et savoir faire bien pour etre au service de terre mère génère une culpabilité de n’être pas à la hauteur, qui elle- même déclenche de la peur et du stress de ne pas être à la hauteur dans ce service attendu et souhaitable pour tous. Alors comment bien vivre ce décalage entre nos souhaits de bien faire et notre réelle capacité à donner ce qui est attendu et nécessaire ?
    Comment sortir de la viande et du poisson lorsque l’on aime en consommer. Comment supprimer ces produits alors que l’on ressent le besoin physique, physiologique d’en consommer pas seulement pour les papilles. Comment se détacher d’une alimentation qui a nourrit nos corps depuis plus de 50 ans même si l’on est conscient que l’on consomme des animaux mais aussi des cadavres, de l’adrénaline, de la souffrance.
    Comment faire lorsque ces aliments appelent votre instinct lors des achats à saisir plutôt un produit carné qu’un autre ?
    Comment gérer cet alimentaire au quotidien bien que nous ayons déjà éléminé de nombreux produits et que nous consommons du Bio et si possible du local ?
    Comment gérer lorsque Mr. N’est pas dans cette démarche et ne veut pas encore supprimer touts produits carnés ou poissons. Autant de dificultés qui rajoutent un stress supplémentaire à ce quotidien bien difficilement gérable depuis déjà bien trop longtemps.
    Vos idées seront bienvenue. Je dois certainement passé à côté de certaines idées. L’ Unions fait la force alors Merci d’avance si vous avez des idées, des petits systèmes D. Merci aussi à l’équipe au sol si ils ont une idée pour vivre son quotidien sans avoir à culpabiliser de ce décalage entre la 3D et le chemin entreprit pour ce bonifier globalement
    Excellent dimanche à tous.

    • Hello Marco, ton message est touchant. La difficulté de quitter le carnivore n’est pas la même pour tout le monde, c’est beaucoup plus ardu pour le groupe sanguin O. Je dirais que pardonne-toi de où tu en es avec la viande, et demande à ta petite voix de te guider vers la sortie. Les protéines animales sont comme un poison, elles alourdissent tes sens, saturent ton corps d’informations qui ne t’appartiennent pas, et c’est beaucoup plus compliqué de sentir les choses.
      Tu émets le désir de sortir de ça, tu auras peut-être le désir de manger un peu moins d’animaux, de passer à une fois par jour au lieu de 3 pour certains, puis peut-être pas tous les jours, puis peut-être garder seulement certains jours pour cela, car ton corps va apprécier de s’alléger, ton foie fonctionnera mieux et demandera à garder une certaine légèreté et fluidité. Peut-être aussi de ne plus manger certains animaux et de continuer encore avec une ou deux espèces… de réduire la quantité à chaque prise… de ne manger QUE du bio tracé et local qui te garantisse que les animaux aient eu une vie avant la mort qu’ils soient à écailles, à coquille, à poils ou à plumes.
      Je dirais qu’un excellent signe que tu passes à autre chose, c’est quand ce que tu manges ne te goûte plus, que tu n’as pas le plaisir gustatif attendu, alors tu peux encore déguster les sucs de viande, très concentrés en minéraux, et peut-être encore certaines charcuteries qui n’ont plus rien en commun avec de la viande rouge saignante. Puis arrêter ce qui ne te goûte plus tout simplement. Et tu te rendras compte si tu tiens la barre dans l’allégement progressif de ton corps, que tu auras envie d’autres choses, d’algues peut-être, des abricots bruns peut-être, des aliments lactofermentés, du jus de myrtille, bref, toute chose qui coûte cher, mais que tu manges avec profit 100% en peu de quantité et qui fait largement autant plaisir qu’un animal.
      Après, si tu restes vraiment fixée sur la viande et le poisson il y a une méthode très efficace, c’est celle de la cohérence parfaite et qu’au fond de toi, tu sais pertinemment que c’est vrai : si tu veux manger du poulet ou de l’agneau, tu achète un poussin ou un agneau, tu les élèves, puis quand tu as faim, tu les égorges, les dépèces, les vides, les découpes, etc etc, etc, bref tu fais le boulot, tu ne le délègues pas et tu marques ainsi que tu prends ainsi tes responsabilités. L’avantage, c’est que tu sais ce que tu manges, tu t’intoxiqueras moins. C’est une chose de parler de besoin et de se confronter à la réalité de ce que ce « besoin  » recouvre de bout en bout, ce qui devrait être le cas pour chaque chose, et autre chose de déléguer le sale boulot à d’autres et aller « combler un besoin » en achetant un bout de cadavre sous emballage avec de jolies photos, car là on entre en mensonge avec soi-même et avec la vie. Je suppose que si tu exécutes toi-même ton poulet, tu auras le besoin de lui demander pardon pour ce geste fatal pour lui et de le remercier pour ce cadeau inestimable qu’il te fait en donnant sa vie pour permettre la tienne.
      « Si les abattoirs avaient des murs de verre, tout le monde serait végétarien. » Paul Mac Cartney.

      Donc vas-y progressivement, mais sache où tu te diriges, remercie à chaque bouchée cette vie qui t’est offerte, sois-en consciente, c’est le minimum du minimum que tu puisses faire en mangeant des animaux, et si tu le ressens au fond de ton cœur, émets le souhait que la vie sur Terre puisse trouver d’autres possibilités que de se bouffer les uns les autres (que ce soit des animaux, des plantes…). Car là c’est un système de parasitisme et de vampirisme et c’est tout sauf la nature de la vie et de la nature. dash

      • Bonsoir Cecile, très touchée à mon tour pour avoir pris ce temps pour moi.
        Vos conseils sont précieux et pertinent et je suis heureuse de les lire mais je vais surtout garder à l’esprit cette responsabilité que nous devrions effectivement tous assumer si d’autres ne faisaient pas le sale boulot à notre place et çela devrait m’aider à limiter encore plus notre consommation même si la viande rouge demeure depuis de longues années une exception chez nous, même si on est plus sur de la volaille que toutes les autres viandes, il demeure que si nous devions tuer une poule pour la manger, mon mari et moi ne pourrions pas le faire c’est certain car nous respectons la vie de manière générale.
        Nous avons un chemin à parcourir qui n’est pas simple et qui est d’autant plus méritant si on parvient à relever ce chalenge mais la volonté est là et l’envie aussi donc à chaque jour suffit sa peine il faut effectivement changer à chaque consommation à chaque achat un peu de ces habitudes et en attendant se pardonner d’être de ceux qui favorisent encore certe moins mais toujours trop le système.
        Merci pour ce coup de booster j’apprécie votre compassion et l’aide pas seulement méthodique du savoir faire mais aussi l’aide psychologique précieuse sur le plan émotionnel.
        Excellente soirée

      • Un petit message complémentaire Cecile pour vous dire qu’effectivement mon mari et moi sommes bien du groupe sanguin O universel.
        Si il m’est plus facile de limiter la viande pour mon mari qui fait de la rénovation d’interieur, l’énergie que procure les produits carnés lui assure une Energie musculaire lui permettant de faire de très longues journée très courageusement, ce qui explique aussi son non souhait de suprimer les viandes mais pas que, il est aussi gourmand de plats cuisinés avec de la viande, tel que pot au feu, bœuf bourguignon et j’en passe

        • Marco, vous faites un boulot considérable pour le collectif du groupe O, ainsi que de nombreux enfants au cœur lumineux, étant incarnés en groupe O. Et c’est formidable ! Pour l’instant votre mari utilise cette énergie apportée par la protéine animale pour assumer sa charge physique, c’est ainsi. ça changera forcément un jour, c’est une histoire d’ajustage d’ADN. L’ADN des O est programmé protéine animale, gros boulot à faire pour cette transmutation !
          Le plus gros problème réside surtout à mon sens quand on est complètement inconscient des conséquences de nos actes, quand on trouve cela normal de manger les autres, normal de se vautrer, normal de salir et de profaner, normal de polluer, normal de faire du bruit, qu’on trouve normal de consommer et de jeter, normal de transformer le vivant en marchandise, etc qu’on ne voit même pas qu’on insulte en permanence Terre Mère et la Vie et la Nature et les autres. Là résidera à mon sens la réaction de Terre Mère, si on est nombreux à prendre conscience et à émettre le souhait de trouver d’autres solutions, cela ouvre la possibilité à l’Univers de faire des réponses, et Terre Mère accompagnera cela. Si on reste très minoritaires, les réactions de Terre Mère seront lourdes de conséquences, car on est déjà en ligne de rupture et Terre Mère se débarrassera de ses parasites juste pour pouvoir survivre.

          Quand on prend conscience, c’est déjà la moitié de fait, c’est le fameux premier pas le plus important ! Le reste suivra forcément, car la dynamique de la vie suit les prises de consciences et les appuie. Moi je suis sortie pour l’instant du carnivore (j’ai été élevée à la tartinette et du speck toute mon enfance au petit-déj, au repas avec viande et poisson et œuf et fromage, etc), mais je n’en tire aucune gloire, mon corps a une impulsion de rejet et de nausée si je mange quelque chose qui a touché/cuit avec de la viande/poisson, je sens la vibration, je perçois l’information et ce qu’a vécu l’ami, et c’est tant mieux pour moi, et j’en suis très reconnaissante (je me dis enfin on va passer à autre chose, cela semble possible?! cette affaire de carnivore m’a toujours posé problème depuis l’enfance). Mais je continue en restant le plus neutre possible à donner de la viande à ma fille qui en réclame, et qui a mangé principalement des sardines et du poulet en plus de mon lait jusqu’à l’âge de deux ans. Je continue de nourrir les chats et leur cuis du poulet et du poisson. Le problème est le même pour les félins et espèces carnivores, dauphins compris. C’est tout ce soit-disant cycle de la vie (le plus petit est mangé par le plus gros) qui est un mensonge éhonté et une des bases de la frelatation de la vie sur Terre qui est en jeu ici. C’est cela que l’on est en train de transmuter peu à peu… tous règnes confondus… et grâce à la montée vibratoire qui ouvre les portes à se « nourrir »d’ELVIV un jour prochain, la porte qui s’ouvre à pouvoir enfin vivre main dans la main tous règnes confondus.
          (ce mot « nourrir » disparaîtra à mon sens un jour ou l’autre, car il n’aura plus de sens en 5D et plus, on aura la possibilité de devenir soi-même source d’ELVIV)
          Bonne continuation Marco et tous ceux/celles qui se sentent dans ce cas… et je dirais même merci à vous de vos questionnements, de votre désir de trouver des solutions en accord avec les lois de l’Un… smile

          • Et je rajoute juste une dernière petite chose, ce qui m’a aidée à en terminer avec le plaisir de certaines viandes, est de vivre avec des animaux. Quand j’ai eu mes poulettes, je n’ai plus pu manger de poulet du tout, quand j’ai eu mes poissons voile de Chine, je n’ai plus pu manger de poisson, quand j’ai assisté une brebis lors de son accouchement et nourri des agneaux nouveaux-nés abandonnés au biberon, cela a mis fin à manger de l’agneau, quand j’ai accouché ma lapine en difficulté, j’ai banni le lapin de mon alimentation, etc etc etc Les animaux sont ainsi passés grâce à la relation du statut d’animaux- nourriture au statut d’êtres sensibles, puis d’amis de cœur, et de famille.
            L’eau encodée et les cristaux 2 ou 3C2P aident énormément à cette évolution.

          • je suis groupe o et végétalienne/végétarienne par moment depuis 30 ans; j’étais très carnivore,viandes,poissons etc…mais le jour où j’ai pris conscience de la VIE,qu’elle est à respecter,que les dits »animaux » sont des êtres merveilleux,que nous pouvons arrêter de les sacrifier en mangeant végétal,sans se priver,en se régalant et en ayant plus de force qu’avec ce que vous appelez « protéines animales »! faut arrêter cette hypocrisie de vocabulaire pour camoufler des meurtres: vous mangez du cadavre! un point un trait! et le cadavre ne peut vous animer,vous faire vivre,ressentir la VIE!un cheval ,une vache sont végétaleins,ok!! et regardez leur puissance! faut pas chercher des prétextes; y’en a sur cette planète Terre mère qui vivent de Prana,sans manger,sans même boire! je ne dis pas que c’est ce qu’il faut faire ,même si un jour on y arrivera, mais stoppons les massacres d’animaux,pour le bide! stoppons les toxines que les cadavres amènent,revenez à une nourriture simple,fruits,légumes ,ce que nous offre Mère Terre; un noyau de fruit planté donne un arbre,un légume reousse,mais un os planté ,ça donne quoi???

        • Gurjit, ton témoignage est intéressant et doit être perçu comme un encouragement pour ceux qui sont sur le chemin. Tout le monde n’en est pas au même stade, et cela dépend aussi des vies parallèles et de ce que l’on a déjà expérimenté et l’évolution en cours. Le « je veux je peux » est une vaste mascarade qui conduit droit à la culpabilité, une des racine les plus puissantes de l’involution. C’est un mensonge sur certains plans. Tu as manifestement réussi à transmuter la part de ta programmation d’ADN relative au carnivore, d’autres sont en chemin pour cela, et on ne peut que se réjouir que le chemin soit entamé. Paris ne s’est pas fait en un jour, dit-on, et l’ADN se transmute peu à peu, et c’est la théorie du 100ème singe qui est en cours, quand un nombre critique aura transmuté cette part de programmation -là, les ADN de l’ensemble du groupe vont se transmuter avec facilité, tels des dominos. Tu es apparemment un des précurseurs, un des leaders dans cette transmutation, et, dans cette position, tendre la main au voisin marche souvent mieux que de de lui donner un coup sur la tête, à mon avis… ce sujet était tabou pour la majorité il y a encore quelques années à moins de passer pour un extrémiste, on revient de loin, soyons doux avec nous-même, même si certaines décisions requièrent une grande force intérieure, tenir l’attention sur l’intention aussi, établir ou rester en contact avec son point de douceur est ce qui donnera le plus de force pour le réaliser.

          • Un grand merci Cecile pour ces messages non seulement instructifs mais aussi plein de vérités et de compassion, on a tous besoin quelque soit la se trouve, retrouver notre part d’humanité en soi n’est pas un luxe est de lui dépends bien des choses.
            1000 mercis yes

          • chère âme Cécile,je ne pense pas être une précurseuse;je comprends que tu veuilles plus de »douceur » dans le processus;j’ai l’air « dure » en tranchant,mais parce que c’est juste une affaire de choix! quand tu fais un choix,le reste se fait tout seul,(choix après une prise de conscience ou que sais-je….)j’ai un jour fait le choix de ne plus manger de l’animal mort,j’ai goûté à de succulentes nourritures végétales et ça été fini ,je n’ai plus jamais touché à du cadavre animal! y’a un gars connu en Palestine qui disait »je hais les tièdes »; donc le truc d’aller chacun à son rythme et je ne sais encore quel pretexte c’est du bluff; et je ne juge pas ;chacun fait sa sauce! ceux qui continuent malgré tout ce qui est dit à ce sujet,ils verront; on le voit dans les hôpitaux,on les voit après 50 ans dans quel état ils sont! et quel degré vibratoire peut-on avoir avec du cadavre maltraité en soi!!! avec ce que donne Mère Terre,lorsqu’elle gronde en orage,je me sens en colère(ou vice versa) lorsque je mange des fruits d’arbres un peu hauts,je suis dans le ciel,lorsque je mange des racines,je regarde toujours par terre,j’ai fait des expériences comme ça, mais quand on mange du cadavre ,on regarde où ,on va où? au charnier! c’est une expérience à faire,soit! y’a des yogis qui bouffent du cadavre humain sur les ghats ,en Inde;tout doit être démystifier! ils deviennent un peu barges mais bon…Cécile,ou les autres qui veulent pas qu’on les bousculent,qui attendent l’embarquement quand y’en aura assez qui y sont déjà(attends,on est nombreux sur la Terre à l’être,végétariens ou liens)!!)vous trouvez doux pour un agneau d’être égorgé,c’est cool,? faut prendre son temps quand tu vois les petits veaux qui viennent de naître,magnifiques à pleurer,puis quelques semaines après tu ne les vois plus,tu sais qu’ils sont allés à l’abattoir! avec souvent des tortures avant leur mort! un agneau écartelé vivant,on a vu le cas y’a un mois; alors faut encore prendre son temps? bien-sûr,vous ne les tuez pas vous_-mêmes; les indiens,eux,les chassaient avec forces connaissances pour qu’ils transmutent; à l’heure actuelle,les gens sont suffisamment au courant de ce que leur procurent les cadavres dans le ventre! les mangeurs d’urée sont au jus,je dirai! et ça m’est égal! mais qu’ils soient chauds ou froids,mais pas tièdes; un choix, c’est tout; et ça va tout seul après; Bisous bisous!

          • OK Gurgit, pas de problème, tu as bien sûr ô combien raison sur la souffrance intolérable animale et l’hypocrisie qui va avec, (je suis une convaincue de toujours, et végétarienne depuis ouh la la). Je pense juste que quand quelqu’un qui est pétri d’habitudes fait la démarche de se remettre en question, et bien, c’est déjà une grande victoire dont il faut acter. ça permet le pas suivant et plus de retour en arrière possible. Après que ceux qui savent et qui paressent sur eux-mêmes sans chercher de solution et se vautrent dans le confort, on sait où ça mènera, mais là, c’est chacun son chemin, ça ne nous regarde pas au fond. On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif… aussi dure puisse être cette réalité. Là où je sens que tu réagis fort, c’est sur la souffrance animale que cela implique d’office que ceux qui ne veulent pas se réveiller ne se réveillent pas, ou je me trompe? Mais quand bien même, beaucoup de choses nous dépassent largement avec notre cerveau limité d’humain et nos sens plutôt grossiers ou mal dégrossis, et notre mental surdimensionné et mal utilisé. J’ai cru comprendre que certains tortionnaires et sombres se réincarnaient déjà en animal actuellement, parmi ces millions d’êtres que l’on destine dans notre société à la batterie et à l’abattoir… (ce n’est pas le cas de tous ces êtres bien sûr), une façon de vivre ce que l’on a imposé à d’autres âmes, nos âmes ne peuvent échapper à ce miroir, car elles le demandent en fait à expérimenter la souffrance qu’elles ont créé, pour réparer, pour faire le tour de la question et pour trouver des solutions, des réconciliations. C’est pourquoi mon entité insiste sur le fait de ne pas porter trop rapidement de jugement, même si un NON ferme et définitif doit être posé dans bien des cas. (et que fait-on des animaux carnivores tels les félins? Ils doivent aussi transmuter cela finalement)
            Personnellement je me suis toujours posé la question des choix, quand on a une capacité à faire un choix, qui nous la donne cette capacité? On n’est à mon avis pas tous égaux sur le sujet. Je commence à avoir des éléments de réponse qui esquissent un début de réponse, et ces éléments se situent dans la multidimensionnalité (il y a sans doute d’autres paramètres). De ce que j’ai pu entrevoir, on est capable de faire un choix quand on a expérimenté les différents aspects d’une problématique au fil de nos vies parallèles et des solutions qu’on y a élaborées. Alors là c’est du costaud de chez costaud, du solide, de la pierre, car on l’a expérimenté, ce qui donne une force de caractère pour prendre et tenir les décisions dans la vie actuelle. Et trouver les solutions au cours d’une vie passe souvent par une maladie d’ailleurs, qui va comme alchimiser dans l’ADN la solution pour le bénéfice de l’espèce au complet au passage.
            Après, je perçois aussi comme toi que la souffrance n’est plus tolérée par Terre Mère, ni celle des humains, ni celle d’aucun règne, animal, végétal, minéral, etc. Il y a saturation et urgence à passer à autre chose. Mais est-on actuellement en mesure de passer à complètement autre chose maintenant dans l’état de dégradation physique dans lequel on est? Que restera-t-il de nous, et de la Terre, si on passait maintenant en 5D? Pas grand chose car on est encore tout mêlés de sombre et de propre partout !!, et que l’on a à faire de la lumière qui n’éblouit pas, et que cela prend du temps, un minimum du moins. C’est ce qui s’appelle la transition en 4D, période pénible c’est sûr, et pourtant la preuve même que tout est en route. J’ai pris conscience il y a quelques temps que quand j’étais en colère contre un être humain ou l’attitude (inadmissible éhontée, insensée et j’en passe !) d’un être humain, je me trompais de colère (si je puis dire), souvent cet être humain est sous emprise (ce n’est pas trouver une excuse à l’attitude folle, c’est un moyen de recadrer les choses en soi), sous emprise de ses propres programmes, et sous emprises de nos amis les sombres qui enfoncent les portes laissées ouvertes en chacun. Il lui appartient bien sûr d’en devenir conscient et de transformer le truc, mais qui-qu’est-ce qui nous donne cette capacité de conscience, si ce n’est l’expérimentation? ça permet juste de sortir du jugement, et ça laisse une possibilité d’ouvrir une porte honorable même à celui qui se sent les plus affreux des affreux, on n’a pas le choix, l’a-t-on? si on ne pardonne pas, on ne se pardonne pas non plus (entre ses différentes parties intérieures), et alors c’est la guerre intérieure qui continue, et là c’est no way.
            Mais j’entends aussi ton alignement intérieur qui appelle la cohérence profonde, et je te rejoins complètement là-dessus.
            Ravie de cet échange Gurgit.

      • Salut, bon moi j’ai tout fait à la barbare il y a 3 ans et ce malgré le groupe O machin : Arrêt de tout du jour au lendemain pour ne garder que des légumes et fruits crus (cuit et cru à présent), peu importe les envies, les manques du mental. Au début, le corps ne comprend pas pourquoi il n’ingurgite plus telle chose, faiblesse et fatigue pendant quelque temps, déchirure musculaire du dos pendant la natation. Le corps doit se reconfigurer et cela peut prendre des mois. Au bout d’un an c’est gagné. Alors oui, c’est un énième défi à passer mais le jeu en vaut la chandelle. De toutes façons, on n’a plus choix, on change tout où on vire !

    • J’ai le même problème carné et Mrtrès3D vient de me demander d éliminer le gluten (prise de conscience subite — c est un début.. ) ☺
      Et moi je viens de me dire que je vais demander un écoeurement du carné.. sait on jamais.. créer un écoeurement divin.. smile .

      • Merci Coco.
        Demander comme vous le dite ainsi que Cecile pourrait être une aide précieuse et nous en avons bien besoin dans cette démarche volontaire de nous offrir à tous un nouveau monde. Merci pour votre réponse j’y suis sensible car parfois on pense que l’on est seuls dans cette situation pensant que les autres sont plus avancés sur le chemin et qu’ils ont dépassés ce problème, mais non je constate grâce à votre participation que l’on est pas tous dans cet abandon total des produits carnés et çela ne me donne pas bonne conscience mais me rassure par contre. Excellente soirée à vous et mes plus sincères remerciements

  23. Bonjour les carnivores, notre expérience… mon mari est O et moi A, je crois que ça va faire 5 ans un peu avant Noël, nous étions dans le rayon viande et je lui posé la question : Qu’est-ce qui te ferai plaisir ? – Réponse : RIEN ! OUF, enfin ! terminé l’écœurment dans ce rayon, quel soulagement…nous n’y sommes jamais retournés…Encore un peu de poisson de temps en temps mais ça commence à se raréfier…Courage, ça vient tout seul…Feu du cœur à tous

  24. Merci Mick c’est encouragent de voir que chacun à sa façon et son de clique à un moment qui aide à ce changement.
    En bonne pieds noirs j’ai hérité de toutes les recettes que l’on se passe de génération en génération savoureuses et gourmandes dès famille Françaises qui ont vécu en l’Algérie.
    Couscous, Paela, ragoût d’agneau, pastilla et comme je vie près de Nice depuis l’âge de 6 ans, je fais aussi la cuisine Niçoise, bref vous l’aurez comprit difficile avec l’empreinte familiale et la région méditerranéenne de changer toutes les habitudes. De plus je suis à cours d’idée et j’ai le sentiment que l’on va bien trop vite se lasser et revenir d’un bloc à la nourriture carnée.
    Bref pas facile bien sûr de sortir de ces mémoires ancestrales alimentaires et de la gourmandise qu’elles génèrent pas avec vos conseils nous devrions progresser je l’espère et ainsi améliorer les performances. Merci pour votre aimable réponse et participation, j’en suis très heureuse. Excellent dimanche soir à voys

    • élevée aux patates au lard, j’ai goûté aussi aux cuisines méditerranéennes et surtout Antillaises, africaines (dont l’Algérie) et Indienne pour avoir pas mal voyagé, mon régal maintenant se sont les fruits et légumes de préférence crus quand cela est possible. Bon courage Marco kiss

  25. Je vois plusieurs échanges qui parlent de manger de la viande ou pas . Je n en mange plus depuis quelques années et ca s est fait naturellement , mais je n en parle pas … . Est ce vraiment important ?
    Mais vous savez quoi ce phénomène Végétarien , Vegan qui devient presque un truc à la mode, un truc où on juge l autre parce qu il en mange encore est quelque chose que j ai encore plus de mal à comprendre. Les prises de conscience c est bien , mais chacun fait à son rythme et si son corps lui réclame encore de la viande où est le problème ??
    Ou est ce juste un phénomène de société où on joue le rôle de la personne qui a une éthique (en tout cas en apparence …)

    Cessons de croire quelque chose est une obligation et qu on n est pas normal quand on ne fait pas comme les autres.
    Chacun son rythme, chacun son chemin …. Bien , pas bien, qui a raison , qui à tord ?
    Cessons de juger, comparer, à commencer par nous juger nous même. Apprenons à nous aimer , même avec nos différences .

  26. Merci Marie, oui la vie est pleine d’occasion de culpabiliser. Il est difficile de changer et sortir non seulement de ces habitudes même lorsqu’on le souhaite et encore plus de lutter contre des besoins. Mon mari ne comprend pas comme je ne suis pas gourmande que je mange le soir deux carrés de chocolat, mais ce n’est pas par envie mais par besoin car il vient combler des manques de magnésium et minimise une hyper excitabilité de mes muscles des jambes qui se contractent tout seuls.la viande et le poissons sont un besoin non intense mais un besoin moindre au fil du temps. Pourtant je suis consciente pleinement des souffrances animales et j’aime les animaux il sont pour moi ‘légal de l’être humain . Mais j’ai du mal à m’en souvenir en permanence surtout lorsque je dois faire les courses, mon esprit passe en mode pilotage automatique. Bref pas évident aussi il faudrait revoir toutes mes recettes de bases de puis que je cuisine (35) et les remplacer par des mets gourmands qui nous feraient oublier le reste, hormis l’irrespect de la vie des animaux que je condamne en consommant, il y aussi ce souhait d’aider Terre mère et de s’aider soit même à ascensionner et j’ai le sentiment que nous n’ascencionnerons pas si nous n’avons pas fait les bons choix assez vite. Encore des peurs, je sais mais finalement notre vie a été forgée par toutes ces peurs qui ont posées des jalons et dirigées nos vie, quelle tristesse …….

    • Et alors si tu aimes le chocolat où est le problème ? Ton corps en a besoin ou tu en as envie parce que tu es un peu gourmande (ou les 2)
      Est ce grave ? C est bon le chocolat alors si tu en as envie et que ça TE fait plaisir et bien fais toi ce plaisir. Autorise toi de faire ce qui te plaît . Ça ne fait de tord à personne . Cesse donc de culpabiliser… la vie n est pas une punition ….
      Sois qui tu es et sois heureuse.

      (Psssttttt : la spiritualité n est pas une dictature …. )

  27. c’est facile de parler de « culpabiliser » ou pas…ça c’est du discours à la mode!fait justement pour culpabiliser!!… vegan ou végatarisme n’est pas une mode! ou si elle l’est ,ben tant mieux! mais ce n’en est pas une : y’a eu beaucoup de prises de conscience sur la question de la nourriture animale,pas que sur la souffrance de nos frères et sœurs! le Cosmos a balancé plein de scandales,style,la vache folle,le H1N1,la grippe aviaire,les steaks au cheval et pas au bœuf,les restaux où on donne du kit et kat!, les salmonnelles et plein de gens à l’hosto,j’oublie tout ce qui a été envoyé pour que les gens cessent de se nourrir du cadavre de nos frères et sœurs !je préfère oublier! à l’heure actuelle y’a le scandale des abattoirs avec les agneaux écartelés vivants,le cheval découpé vivant à Alès etc…dénoncé récemment par l’asso L214 et tant d’autres,de BB, à »one Voice » je ne peux toutes les citer,bravo à ces assos qui oeuvrent en coulisses,et nous ouvrent le coeur! vegan et vegetarisme ne sont pas des modes mais la Voie(et voix) pour/de Mère Terre,car les animaux ,c’est aussi Elle! et ça urge! c’est pas culpabiliser l’autre(sauf ceux qui veulent l’être),c’est conscientiser nos actes instant après instant; et l’acte de manger n’est pas anodin! « dis moi ce que tu manges,je te dirai qui tu es »!du reste les hôpitaux sont plein de mangeurs d’urée ou de mercure; ça fait la fortune des lobbies pharmaceutiques et médicaux! cela dit,je peux comprendre le souci des gens qui n’y arrivent pas; je ne retrouve pas mon commentaire dans tout ce bazar de sites,j’en avais mis un pour les « aider »!…faut essayer de connaître quelqu’un qui sait cuisiner végétal; aller dans un restau indien ,des restaux végatariens,y’a des recettes qu’on peut refaire chez soi,acheter des bouquins en boutiques bio, parler avec les gens qui sont là dedans!y’a des recettes aussi dans les magasines bio gratuits! quand on veut,on trouve! manger simple,peu de fruits(trop de sucre) légumes crus avec bonnes huiles et algues saupoudrées,style algues du pêcheur (en boutiques bio),graines germées etc…légumes cuits vapeur avec filet d’huile d’olive ,épices: curcuma,curry,thym ,basilic,ciboulette etc ou cuits dans du lait de coco; cette nourriture est exquise et cale! plus faim pour du »dessert »,du sucre ou du fromage!allez sur le site »nourriture-santé »: plein de conseils! l’évolution c’est aussi manger végétal (pour le moment),puis on verra pour se nourrir de prana plus tard!mon compagnon mangeait le cadavre plein de mercure,de la Mer; ma nourriture était si délicieuse,pourtant simple qu’il n’avait besoin de rien d’autre,puis un jour il a eu envie de « friture » de mer,sardines: je l’ai laissé faire! il m’a dit de lui en racheter,lorsque j’en reverrai! je lui en ai acheté! il a préparé,mais n’a jamais pu manger,dégoûté! pourtant,il n’a pas de « prise de conscience »,il s’en bat les flans de ces trucs!et je ne lui ai pas fait « de leçons de vie »!mais la nourriture végétale le comble,il est mieux dans son corps,dort mieux etc…pour celles et ceux qui le veulent je suis prête à vous donner de petites recettes simples et succulentes! blum vous vivrez mieux sans cadavre dans le ventre à digérer et à écouler!il y a quelques jours,un camion plein de je ne sais quoi est passé en sens opposé d’où j’allais! ça sentait la charogne! et l’odeur a persisté tout le long de son trajet! horrible! je me suis dit » c’est ça qu’ils ont dans le ventre,de la charogne! ça devrait suffire à vous dégoûter! et si vous saviez les délices du végétal!!! glups! y’a pas d’histoire bidon de culpabilisation,de prétexte involuant!faut choisir: on est avec Mère Terre … ou pas;ou on choisit d’évoluer »,d’élever les fréquences(avec de la charogne à digérer,ça me semble dur!) ou on choisit ce qui nous aide et aide la Planète!bisous bisous laugh air_kiss

    • Gurgit, j’adore ton idée de partager tes expériences et recettes végétariennes ! Que penserais-tu d’ouvrir un groupe pour des recettes inspirantes pour le passage du carné au végétal?
      Je propose d’ ouvrir un que l’on peut appeler le Reset des recettes, mmhh… smile Je ne sais pas sur quel site, les poucets ou TDV, je vais me renseigner…

  28. merci à chacun de vous pour vos témoignages et pour ces échanges qui même si ils sont parfois en décalage les uns par rapport aux autres le tout représente une manne intéressante car nous vivons tous une expérience et celle des voisins doit être considérée comme toute aussi intéressante. Bien à vous vous tous.

  29. ok Cécile,fais le nécessaire car je ne suis pas du tout « technique »!!je suis d’accord de conseiller,très humblement,sur la route du végétalisme ou végétarisme,sachant que c’est à chacun(e) de ressentir ce dont il/elle a besoin;j’ai plus de 30 ans de recherches pour savoir que manger,comment le faire,depuis que j’ai fait ce choix de Vie;au début,à cette époque en plus,y’avait pas tout ce qui est proposé maintenant; donc je faisais cuire de la farine de sarrasin dans de l’eau et j’avalais ça! c’était assez horrible!j’ai changé de façon de manger après avoir ouvert mon logement à un « rasta » de Dominica,en rade de piole,très puriste; il a commencé à m’apprendre mais je n’avais pas un rond,lui non plus et nous mangions souvent les miettes de pain qu’on gardait! trempées dans de l’eau un peu sucrée!dur début! puis une communauté de rastas s’est invitée à la maison et une des femmes cuisinait;c’était tellement bon que je n’ai plus jamais pensé à retourner en arrière;j’ai vécu dans plein de pays africains,antillais,j’ai cotoyé pendant mes études tous les peuples et leurs cultures alimentaires et donc je peux faire des mixing d’un peu de tout, mais au bout de tant d’années et d’expériences gustatives(végétaliennes)je propose encore une fois de manger le plus simple possible!et local! mon compagnon ne connaissait pas mais il a fait comme moi: prendre ce qu’il y a à la maison et faire avec!et il sait faire des choses succulentes à la Portugaise! et je me régale! …ok!avoir « la foi » est primordial je crois;je m’explique: je suis devenue » rasta » avec les gu-gus que j’hébergeais; ce n’était pas la fumette qui m’intéressait mais la mystique de l’affaire; j’avais adorer Bob Marley,un copain m’avait offert un 33″ no women no cry »,je suis tombée folle amoureuse de cette musique,de cette voix,je suis allée le voir en stop à Paris en 1987 (je ne sais plus)et découvert que Rasta est « Ital »=végétal; c’est un « commandement »du Divin,le premier;glups! comme j’étais dans la mystique,je suis devenue facilement végétarienne; c’est pour cela que je dis « ayez la « foi »dans le sens,sachez que vous vous donnez de l’Amour,de l’amour à Mère Terre et aux êtres dits animaux » en ne tuant plus pour vous nourrir; ok on tue les plantes,un shaman vous dira qu’elles souffrent ,les plantounes qu’on cueille! mais faut leur parler,leur demander la permission d’être cueillies,ou mangées, pour nous aider !leur dire qu’elles grandiront dans leur mission de vie avec nous; c’est un rapport d’amour,pas de prédation; on ne prend que le strict nécessaire!on ne se gave pas… (on peut craquer parfois!!)on remercie beaucoup la plante,la Mère Divine Terre; et ça élève les vibrations !je vais vous raconter une histoire: dans un grand festival de Kundalini yoga,(2000 personnes environ)fallait que le groupe des français se lève à 3 heures du mat,en pleine nuit ,pour préparer les « sandwitchs « tantriques »du jour; nous avions en effet 3 jours de Tantra de purification,(postures quasi non stop du matin au soir;( une posture :61 mn!)les gens se levaient pour le premier yoga à 4h moins le quart,fallait être sur pied avant eux et préparer ,fatigués,nazes; avocats en guacamole,des sauces tofu etc,etc certains mixaient,d’autres faisaient ceci ,d’autres cela, mais les français sont déconneurs: on se marrait à fond,on se moquait de tous ces cons qui allaient gigoter et radoter!le délire,la joie; et d’un coup,on a lâcher les marmites , on s’est tous mis à danser,à chanter à fond la caisse dans la nuit un chant de mantra peut -être !ou du n’importe quoi, c’était la folie: on était redevenus des gosses! on se foutait de ceux qui ,sérieux,faisaient leurs postures bien comme il faut!…. à la pause de la mi-journée,les gens éreintés par les postures de 61 mn chacune ,les bras en l’air sans bouger,multipliées par 3 heures ont mangé leurs sandwichs; et qu’est qu’on a eu la surprise de constater: ils ont commencé à se marrer,à se débloquer,à délirer: la fête, l’hilarité !! ordinairement c’était très sérieux(fallait avoir l’air spirituel)là tout lâchait,même les allemands ! 2000 personnes qui rient,c’est chaud,c’est exquis!….donc,quand on prépare à manger,faut être dans la joie,l’Amour,le déconnage,hautes vibes! et là, ta bouffe,c’est le nirvana!et ta journée,un réussite! ok,la « foi »,la joie,savoir qu’on se soigne en même temps! que du bon et du bonheur!!!!voilà,c’était un préambule pour vous mettre l’eau à la bouche,avoir envie de déguster les bonnes herbes de Mère Terre,les merveilleux cheveux de son corps de rêve,bon… faut chercher les bons de nos jours…ça s’appelle les légumes du jardin ou du petit producteur du coin que tu sais qu’il ne traite pas,y’en a qui parlent à leurs légumes et aux dévas tout autour ,y’a les marchés vivants,tout ça sans codes barres et emballages plastiques ,enfin la boutique bio quand on n’a pas le choix; les outils:je préfère cuisiner dans des poêles ou casseroles en céramique,éplucher et couper avec un éplucheur ou couteau en céramique aussi( ça se trouve facilement dans les boutiques de babioles pas chères):faut virer tout ce qui est aluminium ,y compris la fonte sauf si les revêtements sont émaillés sans être abîmés sinon poubelle! je ne mange qu’avec du bois,le végétal n’a pas besoin de stock de couverts!d’assiettes etc: chacun sa cuillère en bois,ou recouverte d’argent, l’argent soigne(on en trouve en vide-greniers) en or aussi si vous êtes très riches!!!manger dans un gros bol suffit;j’ai eu pendant des années deux ou trois calebasses; chacun fait sa vaisselle et elle est réduite! en général, on ne boit pas pendant le repas car le végétal est déjà humide;en plus boire dilue trop …on boit avant ou bien après; on mange de préférence les fruits en début de repas,car après leurs sucres empêchent la digestion,créent de l’alcool=fermentations,ballonnements etc…avec une telle alimentation,un seul « plat » peut suffire! oui oui! mais on peut manger quelques crudités,puis la préparation principale!et on n’a plus faim! la maison va sentir bon les légumes,les épices,belles couleurs,bonnes senteurs,le pied! la suite,ben à toi Cécile de préparer un truc pas compliqué dans tous ces bouts de sites pour accueillir des recettes!je redis d’aller voir le site » nourriture-santé » qui donne des renseignements précis sur ce qui est bon et pourquoi et ce qui ne l’est pas et pourquoi aussi! à bientôt air_kiss

  30. je continue sur cet emplacement en attendant , Cécile,que tu fasses le nécessaire. je suis obligée de passer par quelques explications un peu théoriques avant d’en arriver à la pratique; tout en répétant qu’il n’y a pas une seule façon de se nourrir,que chacun(e)doit adapter à sa constitution,à son histoire(de santé,de ressenti,de goût etc);il y a plein d' »écoles »: la macrobiotique(beaucoup ou que des céréales),le crudivorisme,vegan(que végétal pur,on ne porte pas de peaux d’animal,on ne mange pas de miel etc)végétalisme(végétal)végétarisme(vegan+ produits venant d’animaux non tués=laits,dérivés:beurre,fromages; miel etc)y’a plein de trucs plus spécifiques; en Jamaïque,certains n’utilisent pas le couteau,donc ne mangent pas ce qui se coupe,certains ne mangent pas tout ce qui rampe etc….chacun choisit! pour expliquer pourquoi la nourriture végétale élève les énergies,les fréquences vibratoires,je vais passer par l’explication qu’on donne en Inde;ça éclaire très bien; il y a 3 « gunas », peu importe les termes mais ça facilite: 3 « qualités »de la « Nature primordiale »: 1)SATTVA:stabilité,harmonie,vertu; sattva est léger,LUMINEUX,procure l’éveil,développement de l’âme,APPORTE LA JOIE; 2)RAJAS:turbulence,mouvement,motivation,passion; rajas est égoisme; crée de la douleur et de la souffrance,des fluctuations émotionnelles(peur,amour,haine); 3)TAMAS:lourdeur d’esprit,obscurité,inertie,force passive qui obstrue,entrave,dissimule, entraîne dégénérescence et mort!confère l’illusion nous entraînant vers l’attachement; donc :il est important de manger « sattvique »: Sattva apporte la santé,la clarté,rajas l’énergie,tamas l’inertie; faites vos recherches sur internet; vous constaterez que le végétal est ce qui rend sattvique,tout ce qui est animal mort ou venant d’animaux non tués est Tamasique!!pour se purifier,s’élever: sattva! ça t’va!!; autrement dit manger du cadavre:y’aura des difficultés à être lumineux,puisque par essence c’est l’énergie de mort!si on veut ascensionner et qu’on a une telle énergie d’inertie,de maladies,dur dur!par contre avec Sattva,tout va! lisez par ex « blog yogamrita » qui envoie vers plein de recettes indiennes à http://www.yoga-ayurveda.be;voili voilou! encore un petit truc important: « l’équilibre acido-basique »;la nourriture carnée avec fromages et produits de supermarchés non bios + stress+ fruits style oranges,pamplemousses=très acidifiant=maladies; faut équilibrer avec une nourriture »basique » ou « alcalinisante »,c’est à dire… les légumes,surtout verts,de la bonne pomme de terre et en saison,de la chataigne;on voit que là aussi,le végétalisme ou tarisme est bon et apporte la SANTE! faites vos recherches encore une fois sur ces thèmes,car je ne peux m’étendre trop longtemps sur tout cela dans de tels commentaires; regardez aussi les livres par ex du docteur De Berre »le lait,cette sacrée vacherie » et vous comprendrez qu’il est bon de cessez tout produit venant de la vache; en cela la nourriture indienne les utilise trop…de toute façon ,même les délicieux fromages de chèvre ou de brebis ou de qui que ce soit sont acidifiants!à vous de voir ce que ça produit comme effets! faut tester; je racontais qu’en Afrique,je mangeais pendant des semaines uniquement des fruits d’arbres hauts(avovats,cocos frais cueillis): j’avais des vibrations très élevées,la tête vers le ciel,ça planait un max,beaucoup d’intuitions ; j’ai fait ensuite la même chose mais avec des légumes « racines »,j’avais le nez vers la terre,ancrée,j’approfondissais les choses,j’étais concentrée…expérimentez et observez vous; j’ai expérimenté aussi une superbe façon de manger, se nourrir selon les jours en correspondance avec les planètes,une nourriture donc cosmique et comique!le lundi,c’est le jour de la lune,on mange du bleu clair, on s’habille même couleur,je prenais des cours d’acupuncture et on travaillait sur les points lunaires; et en yoga aussi; le mardi! planète Mars,couleur rouge; on mange betteraves,fraises en jus rouges etc,méridien correspondant et postures de feu en yoga! etc; c’était très puissant,original! je voulais monter un restau dans cette optique …pour passer du carni au végé,c’est facile car y’a plein de bonnes choses,plein d’idées qui sortent des sentiers battus. quand on a expérimenté tout ça ,le mieux(_pour bibi!_)c’est la SIMPLICITE! les recettes avec plein de produits tous délicieux,c’est du superflu,quand on a plein de sous,qu’on veut faire une fête; manger « basique »c’est se détacher de trop de matériel,de mental,faire le vide ,se détoxiner et rayonner!

    • Es-tu inscrite sur le site homogalacticus petit poucet? C’est un préalable je pense. Et l’autre préalable à mon avis, est de demander l’adhésion au groupe « groupe général petit poucet » et alors le lien fonctionnera je pense, car quand je clique sur le lien en rouge là-dessus, ça marche pour moi. Dis-moi…

    • Tu trouves Gurgit? Je te donne le lien vers le site,
      http://petitpoucet.homo-galacticus.fr/

      tu t’inscris si tu ne l’es pas déjà, puis tu regardes dans les groupes, le groupe « devenons humains groupe général petit poucet » et tu demandes l’adhésion. Quand tu l’as, le lien devrait fonctionner directement ou tu vas sur le forum de ce groupe et tu trouveras le thème du reset des recettes, où d’après les commentaires tu es attendue !! air_kiss

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.